EMPLOI | DOUAISIS
24 février 2022

"En travaillant auprès des personnes âgées, je me sens à ma place"

En novembre dernier, 10 000 allocataires du RSA ont participé à la semaine Réussir Sans Attendre. Un sur deux est reparti avec une offre d'emploi. Une opportunité qu'a saisie Florence Knockaert, aujourd'hui agent de soin à l'Ostrevent, établissement géré par la Fondation Partage et Vie.

Dans les couloirs de l'Établissement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) l'Ostrevent, Hippie, la chienne labrador, est aux aguets : c'est bientôt l'heure du repas, elle sait très bien où aller pour avoir à manger ! s'amuse Florence Knockaert. 

Depuis un mois, Florence a intégré l'équipe de la résidence comme agent de soin. Un choix de cœur pour cette maman, qui n'avait pas exercé d'activité professionnelle depuis 11 ans pour raisons familiales.  Je voulais vraiment travailler dans une structure, au contact des personnes âgées. Je me sens à ma place et je crois que les résidents m'aiment bien.

Quatre entretiens après la semaine Réussir sans attendre 

À la suite d'un déménagement, Florence est accompagnée depuis septembre 2021 par une nouvelle référente à la Maison Départementale d'Insertion et de l'Emploi de Douai. Après plusieurs entretiens, sa coach lui propose de participer à la semaine Réussir sans attendre, organisée dans le Nord en partenariat avec Pole Emploi. En raison de mon parcours personnel, j'étais très intéressée par les métiers liés au grand âge. J'ai donc suivi la journée de découverte pour me faire une idée plus précise. 

Son profil est repéré par Caroline Pluss et Christelle Vaterkowski, chargées de mission à la plateforme emploi et insertion du Douaisis. Deux jours plus tard, elle revient pour le job dating. Son envie et sa détermination feront le reste. 

Après la semaine Réussir sans attendre, j'ai obtenu quatre entretiens ! Trois en EHPAD et un en centre de formation. Je ne m'attendais pas à être recrutée aussi vite !

Florence Knockaert

Un partenariat réussi pour les métiers du grand âge 

Florence travaille 30 heures par semaine. Elle aide les résidents pour leur toilette, les soins et leur bien-être : j'ai commencé à pratiquer les bains thérapeutiques, je propose aussi le massage des mains, c'est un moment de détente qui facilite les échanges explique-t-elle.

Des missions variées, que Florence apprend grâce à son contrat Parcours Emploi Compétences (PEC). Elle est encadrée par Coraline, l'infirmière coordinatrice, et bénéficie d'un programme de formation en interne. 

Depuis janvier 2021, le Département du Nord et Pôle Emploi ont développé un plan de recrutement pour les métiers du grand âge. Les EHPAD qui souhaitent embaucher des personnes éloignées de l'emploi en recourant à des contrats PEC sont accompagnés financièrement avec une prise en charge qui peut aller jusqu'à 100 % (40 % par le Département et 60 % par l'État) pour 35 heures par semaine maximum. Un vrai coup de pouce pour l'établissement l'Ostrevent, géré par la Fondation Partage et Vie, reconnue d’utilité publique et à but non lucratif.

Nous avons recruté 5 personnes en contrat PEC dont Florence. Cela nous permet d'améliorer le quotidien de nos 59 résidents de différentes manières : avec de l'animation, en embellissant leur cadre de vie grâce à des travaux de peinture et de décoration par exemple. Nous travaillons en pleine confiance avec la plateforme emploi et insertion du Douaisis qui nous propose des profils adaptés à nos besoins

Amélie Deprez, directrice de l'EHPAD l'Ostrevent, Fondation Partage et Vie.

Avec cette mesure, le Département souhaite soutenir l'embauche de 200 allocataires du RSA sur son territoire. Il les accompagne également de façon directe, avec notamment la possibilité de cumuler RSA et salaire pendant trois mois. Pour Florence, l'aventure ne s'arrête pas là : Cette expérience me conforte dans mon choix. Je veux continuer à me former pour devenir aide-soignante. 

Dans le Douaisis, plus de 1000 personnes éloignées de l'emploi ont participé à la semaine Réussir sans attendre. 97 se sont engagées dans un parcours de formation et 70 ont repris un emploi dans la foulée. 

Crédits photo : Dominique Lampla

Pour aller plus loin