AMÉNAGEMENT CADRE DE VIE | DOUAISIS
30 novembre 2020

Du circuit court dans nos forêts avec la scierie mobile

Elle est le graal de l'économie circulaire pour le bois, avec des atouts réels en terme de valorisation et de réduction de l'empreinte carbone. Une scierie mobile a fait étape cette semaine au Bois de l'Aumône, à Faumont.

Engagé dans la dynamique Nord durable, qui transforme progressivement l'ensemble des politiques départementales, le Département montre aussi l'exemple, avec ses agents, dans l'évolution de ses propres pratiques.

Le recours à la scierie mobile en est une parfaite illustration : elle permet de transformer localement du bois en signalétique pour les espaces naturels départementaux.

Du bois reconditionné en mobilier bois

Dernièrement, cette machine a ainsi permis de valoriser 23m3 de troncs de chênes et de bouleaux, stockés dans le Bois de l'Aumône à Faumont. Le fruit d'une coupe utile, comme le Département en mène régulièrement.

Ces coupes utiles, effectuées sur deux rues qui encadrent le boisement, permettent de réduire les risques de chute de branches sur les routes en cas de tempête

Jérémy Géneau, garde en charge des boisements du Département

Couper ces arbres permet aussi de privilégier le fourré qui amène un écosystème typique de lisière, avec son cortège d'insectes et d'oiseaux que l'on ne retrouve pas en cœur de boisement , poursuit Jérémy Géneau. Ces fourrés en bord de route offrent également l'avantage de former une barrière naturelle qui diffuse harmonieusement le vent vers le bois.

  • 1/4
  • 2/4
  • 3/4
  • 4/4

Pour ne rien gâcher de ce bois noble, la scierie a donc tourné à plein régime pendant deux jours. Les troncs ont été façonnés un à un, puis débités en poteaux, en planches et en marches pour les Espaces naturels du Nord.

Rien ne se perd, tout se transforme !

Valoriser ces grumes directement sur place, grâce à l'intervention de la scierie mobile, nous a permis d'utiliser les bois dont nous sommes propriétaires et de valoriser nos débits en circuit court , complète Jérémy Géneau.

Vers une nouvelle économie circulaire du bois

Expérimentée pour le moment dans le Douaisis et dans le parc départemental Marguerite Yourcenar, à Saint-Jans-Cappel, la scierie mobile interviendra dans les prochains mois plus largement sur les sites gérés par le Département du Nord.

Son empreinte carbone réduite et son prix très attractif en font une alliée de choix dans la valorisation du bois de nos Espaces naturels. La matière première servira aussi à produire, suivant les besoins, des bancs ou des observatoires, sans faire venir du bois d'ailleurs. 

Du bon sens de proximité, qui encourage aussi le développement d'une véritable filière bois, créatrice d'emplois dans le département.

Crédits photo : Philippe Houze

Pour aller plus loin