AMÉNAGEMENT CADRE DE VIE
8 octobre 2020

"Développer la filière bois avec l'économie circulaire"

Jérémy Géneau est le nouveau coordinateur technique de la politique forestière du Département. Il nous explique la gestion et l'enjeu du boisement dans le Nord. Son credo ? Des plantations raisonnées.

En quoi consiste son job ? Réaliser un état des lieux des boisements du Nord, en priorité au sein de nos Espaces naturels afin de proposer un diagnostic pour la gestion de nos bois et forêts.

Comment se portent les bois et forêts du Nord ?

Les bois et forêts des Espaces Naturels du Nord sont globalement en bonne santé ! Notre terre a l'avantage de pouvoir accueillir une variété d'espèces sur une certaine densité. Nous avons des feuillus européens (chênes, érables, hêtres, merisiers,...) très résistants et qui se développent avec une flore et une faune associés. Aujourd'hui, notre capital bois peut être valorisé sans porter atteinte à l'avenir de notre boisement.

Quand décidez-vous de couper un arbre ?

Pour réaliser des travaux sylvicoles ou de mise en sécurité... Nous faisons des coupes utiles pour éclaircir le boisement et le dynamiser. Nous avons un coup de marteau raisonné ! Nous ne coupons pas par hectares entiers, nous analysons chaque arbre et les Nordistes ne se rendent même pas compte des coupes tellement elles sont clairsemées.

Que devient le bois coupé de nos forêts ?

Soit il est traité par des exploitants de la filière soit il est valorisé par le Département avec notamment la scierie mobile. Un engin qui se déplace sur les lieux de stockage du bois pour réaliser des coupes sur-mesure des troncs et limiter ainsi les déplacements du bois, tout cela à prix très attractif. C'est une nouvelle économie circulaire qui permet de valoriser le bois de nos forêts en mobilier pour nos espaces naturels (bancs, poteaux, observatoires...).

Quel avenir se dessine pour la filière bois ?

Nous allons stimuler la filière bois tout en valorisant un maximum notre bois pour rester dans une économie circulaire qui nous évitera d'acheter pour combler nos besoins et de participer au stockage du carbone. Nous pouvons envisager d'être demain un des acteurs de cette filière pour que ce bois puisse être utilisé également dans des chaufferies collectives. On peut également imaginer conventionner avec des établissements scolaires formant au travail du bois pour participer à ce projet.

Pourquoi et comment planter des arbres ?

C'est un gros challenge dans les années à venir pour préserver la biodiversité. Nous privilégions les mélanges d'essence locales car face au réchauffement climatique, si une espèce disparaît, les autres restantes pourront faire subsister les forêts. Nos arbres constituent des poumons verts mais aussi des ombrages utiles en ville, dans les cours des collèges ou encore aux abords des voiries.

Pour aller plus loin