EMPLOI | VALENCIENNOIS
26 mai 2021

Coaching : un retour à l'emploi main dans la main

Sept semaines à peine après sa demande de Revenu de Solidarité Active (RSA), Logan Delavalle est en formation chez un géant du textile nordiste avant d’y débuter prochainement son premier contrat. Confiant, il espère désormais décrocher un CDI.

C’est après une expérience toulousaine de cariste que Logan Delavalle a décidé de revenir dans son Nord natal fin 2020. Quelques jours après avoir fait sa demande de RSA (Revenu de Solidarité Active), il est convoqué à la Maison Départementale Insertion et Emploi (MDIE) de Valenciennes.

Après un entretien d’orientation, il rencontre Karine Szeremeta, qui deviendra sa coach emploi. Rendez-vous après rendez-vous, ils échangeront pour comprendre les attentes de Logan et mettre en place un plan d’action avec un objectif prioritaire : le retour à l’emploi. 

J'ai pu compter sur ma coach pendant toute la durée de mon accompagnement, et même encore aujourd'hui !

Logan Delavalle

Je ne savais pas à quoi m’attendre, et je ne me doutais surtout pas que j’allais bénéficier d’un tel suivi !, se souvient Logan. Il faut dire que les échanges avec sa coach sont nombreux, y compris en dehors des rendez-vous prévus. Dès que Logan avait une question, sur ses démarches mais pas seulement, il savait qu’il pouvait m’appeler, se rappelle sa coach.

Un coaching efficace

Fin avril, le Nord comptait 100 957 foyers allocataires du RSA indemnisés, un chiffre au plus bas malgré l'impact de la crise sanitaire.

"Ce retour à l’emploi, nous l’avons construit ensemble"

Au fil des séances, Logan gagne en assurance, notamment pour l’étape souvent redoutée de l’entretien d’embauche. Logan a travaillé dur. Il a donné toute son énergie pour retrouver un emploi. Ce coaching est une réussite car nous l’avons construit ensemble.

Au même moment, les équipes du Département chargées de relations avec les entreprises apprennent que le géant nordiste Dickson Constant, connu dans le monde entier pour sa production de textiles techniques, compte embaucher. 

Notre accompagnement est efficace car le coaching que nous mettons en œuvre s'appuie aussi sur un vrai savoir-faire en matière de recrutement, et une bonne connaissance des opportunités d'emploi.

Karine Szeremeta, coach emploi à la MDIE de Valenciennes

L’entreprise nordiste, créée en 1836, est implantée historiquement à Wasquehal. Mais elle va acquérir bientôt un deuxième site industriel à Hordain dans le Valenciennois. A la clé : 75 nouveaux emplois en CDI, avec possibilité de formation.

Profession : tisserand

Logan était prêt justement à se former à un nouveau métier, et s'est reconnu facilement dans les valeurs de l’entreprise familiale. Sans hésitation, il a donc postulé. 

Je suis reparti de zéro. J’ai débuté par trois semaines de cours théoriques. Et je suis en train d’achever la deuxième formation, pratique cette fois-ci, sur le site de Wasquehal, se réjouit Logan.  Pour financer ses déplacements, sa coach a demandé pour lui une aide départementale Activ’emploi à hauteur de 150 euros.   

Jour après jour, il apprend ainsi les rudiments du métier de tisserand, avant de débuter un contrat de professionnalisation en juin, quand le site d’Hordain ouvrira. Un contrat qui, il l’espère, débouchera sur un précieux CDI d’ici la fin de l’année. 

L'Europe s'engage pour l'emploi des jeunes avec le Fonds Social Européen

Pour aller plus loin

Retour au sommet