EMPLOI | AVESNOIS
13 avril 2021

En choisissant le transfrontalier, sept allocataires du RSA retrouvent le chemin de l'emploi

Sept allocataires du Revenu de Solidarité Active (RSA) originaires de Fourmies sont en train de se former pour rejoindre les effectifs de la verrerie de Momignies, juste de l’autre côté de la frontière. À la clé, un retour vers l’emploi pérenne.

J’ai longtemps travaillé dans les métiers de bouche et la restauration, mais avec la crise sanitaire c’est devenu difficile, voire impossible de trouver un emploi dans le secteur, reconnaît Pascal Dolignon. Après de nombreuses expériences en France et au-delà de ses frontières, il a souhaité se rapprocher de Fourmies, sa ville d’origine et de cœur. Mais les offres d’emploi se font rares. 

Ce travail, c’est une belle opportunité à long terme !

Pascal Dolignon, allocataire du RSA en formation.

En février, sa référente RSA lui parle d’une action de recrutements à la verrerie Gerresheimer, située à Momignies, en Belgique, soit à seulement dix minutes de route de son domicile. Une véritable aubaine pour le Fourmisien de 29 ans : Je connais cette verrerie, j’en ai toujours entendu parler. Je n’ai pas hésité une seule seconde à poser ma candidature.

Une opération destinée aux allocataires de Fourmies

À l’origine de ce projet, la plateforme départementale de l’emploi de l'Avesnois. Les opportunités de travail transfrontalier dans le secteur sont assez rares. Avec ses recrutements réguliers, la verrerie de Momignies représente une manne d’emplois pour nos allocataires, nous ne pouvions pas passer à côté, se souvient Amandine Detrait, chargée de mission à la plateforme, aux manettes de l’opération. 

La verrerie se situe à quelques minutes de la frontière, 50 % de nos collaborateurs sont Français. 

Élodie Amant, responsable du recrutement et de la formation du personnel à la verrerie de Momignies. 

Aussitôt dit, aussitôt fait. Amandine Detrait active son réseau pour rassembler des allocataires de Fourmies et des alentours intéressés par une formation d’opérateur de production, à la fois théorique et pratique. La Maison Départementale Insertion et Emploi (MDIE) de l'Avesnois est également associée à l’opération. 

Sur les 35 candidats pré-sélectionnés, un groupe de sept personnes est constitué, à l’issue d’une série d’entretiens face à un jury franco-belge.

Financée par Pôle emploi, partenaire essentiel du Département, cette formation, actuellement assurée chez TSR Formation à Maubeuge, permet aux candidats de découvrir les rudiments de l’hydraulique, de la pneumatique et de l’électrotechnique. Au programme également, l’obtention de l’habilitation électrique belge et du permis cariste CACES 3 (Certificat d'Aptitude à la Conduite en Sécurité).  

Le groupe nous rejoindra ensuite pendant quatre semaines sur place et suivra une nouvelle formation d’un mois pour connaitre les 150 défauts possibles sur le verre, complète Élodie Amant, responsable ressources humaines de la verrerie. À l’issue de cette période, tous les candidats passeront un test qualité et s’ils le réussissent, ils seront embauchés pour un CDD de deux ans qui pourra se transformer en CDI.

Former aujourd'hui en prévision du CDI

Notre but est de former les candidats dès aujourd’hui pour pérenniser les emplois. Nous leur offrons en effet la possibilité d’évoluer au sein de la verrerie, en tant que machinistes, régleurs ou contrôleurs qualité, informe Élodie Amant.  La verrerie se développant, cette action est d‘ores et déjà amenée à essaimer à hauteur de quatre sessions par an, avec sept stagiaires à chaque fois, se réjouit Amandine Detrait.   

Mais pour l’heure, les stagiaires ont hâte de rejoindre les équipes et d’intégrer pleinement l’entreprise. Travailler dans cette verrerie, c’était un rêve d’enfant mais je n'avais jamais osé y croire !, sourit Pascal Dolignon, manifestement très fier et honoré de retrouver le chemin de l'emploi au sein d'une entreprise prospère du territoire.  

Vous êtes allocataires du RSA et intéressés par cette voie ? Contactez la Maison départementale insertion et emploi de l'Avesnois, votre référent RSA ou votre conseiller Pôle emploi !

Les clauses sociales sont financées par le FSE 

Crédits photo : Philippe Houzé

Pour aller plus loin

Retour au sommet