EMPLOI | TOUT LE DÉPARTEMENT
13 avril 2021

Canal Seine-Nord Europe : cap vers l’emploi

Le canal Seine-Nord Europe représente une véritable opportunité pour le développement économique de la région, du Nord et du Cambrésis plus particulièrement. Les premiers recrutements sont engagés.

La signature, début avril, de trois conventions pour le Canal Seine-Nord Europe (CSNE) - Canal Entreprises, Canal Emploi et Canal Formation - marque le point de départ d’une nouvelle phase pour l’emploi sur notre territoire. 

Si le projet CSNE, qui reliera l’Oise au Nord, a déjà permis de recruter 400 personnes, dont 26 en insertion, il devrait mobiliser au total jusqu'à 6 000 emplois au plus fort du chantier, dont environ 3 000 personnes recrutées spécialement pour réaliser les infrastructures. 

Le Nord accueillera d'ailleurs l'un des quatre ports intérieurs prévus sur le parcours du projet, celui de Cambrai-Marquion: 

Véritable enjeu économique, porté par la Région Hauts-de-France, la Communauté d’agglomération de Cambrai et la Communauté de communes Osartis-Marquion, ce port permettra d’importer et d’exporter des produits agricoles, des pondéreux (sables, gravats) ou encore des conteneurs, contribuant au développement des entreprises du territoire et générant des emplois pérennes.

29 métiers métiers recensés 

En phase chantier, la réalisation du Canal Seine-Nord Europe nécessitera de nombreuses compétences techniques. 29 métiers sont particulièrement concernés. Les besoins en main d'œuvre prévoient notamment : 

  • 1 000 conducteurs d’engins et ouvriers pour creuser le canal ;
  • 500 coffreurs et ferrailleurs, ainsi que des soudeurs pour construire les ponts et les écluses ;
  • 300 ouvriers spécialisés en voirie pour rétablir les routes ;
  • 300 personnels d’encadrement ;
  • des mécaniciens, grutiers, avitailleurs, monteurs, topographes, ouvriers espaces verts ou encore écologues. 

Rappelons que dans le Nord, la phase travaux est prévue pour 2023.

Tous les acteurs de l'emploi sont mobilisés

Pour répondre à cette demande, les demandeurs d’emploi et allocataires du RSA qui se mobiliseront pourront bénéficier de formations solides et adaptées, grâce à la mobilisation de l'ensemble des acteurs publics

  • La Société du Canal Seine-Nord Europe,
  • La Région Hauts-de-France
  • Pôle emploi
  • Le Département du Nord

Ces formations seront d’ailleurs mises en place à proximité du tracé.

Enfin, pour faciliter l'accès des Nordistes les plus éloignés de l'emploi à ce chantier, le Département du Nord accompagne la Société du Canal Seine-Nord Europe dans la mise en œuvre d’une clause d’insertion.

Pour cela, tous les marchés passés par la Société du Canal Seine-Nord Europe sont analysés et les plus pertinents bénéficient d’une clause d’insertion qui engage l’entreprise titulaire à embaucher des personnes éloignées de l’emploi (chômeur de longue durée, bénéficiaire du RSA, personne en situation de handicap…).

Des emplois pour accompagner le chantier 

Un chantier de cette envergure générera aussi pendant des années des milliers d'emplois indirects, pour assurer la logistique nécessaire autour des travaux :  

  • transport de personnel et matériaux ;
  • nettoyage des bureaux et des lieux de vie ;
  • restauration des équipes ;
  • sécurité des sites ;
  • hébergement du personnel ;
  • location du matériel.

Si l’une de ces carrières vous intéresse, contactez votre coach emploi, votre référent RSA ou votre conseiller Pôle emploi. Chacun saura vous guider dans ce projet et vous orienter vers les meilleures opportunités.

Le Canal Seine-Nord Europe : un projet durable

Le projet conjugue ambitions économiques et enjeux environnementaux, puisqu’il développera une solution de transport écologique performante : en accueillant des bateaux pouvant contenir 4 400 tonnes de marchandises - soit l’équivalent de 220 camions -, à terme il délestera l’A1 de près de 500 000 camions par an. Il modèlera également des nouveaux paysages (berges écologiques, plantations, zones humides) et favorisera la protection et le développement de différentes espèces animales et végétales, tout en proposant des activités de loisirs comme la randonnées à pied ou à vélo. 

Pour le renouveau des territoires, le Département est là ! Stratégie pour l'avenir du Cambrésis
Union européenne - Fonds social européen. L'Europe s'engage en France : les clauses sociales sont financées par le FSE

Pour aller plus loin

Retour au sommet