FAMILLE SANTÉ | TOUT LE DÉPARTEMENT
27 mars 2020

Violences familiales : "Il est interdit de sortir, pas de fuir"

La période de confinement a pour conséquence une recrudescence des violences intrafamiliales. On fait le point sur les informations pratiques à connaître et à diffuser.

C'est un signe qui inquiète professionnels et associations: depuis le début du confinement les appels au 3919 (9h -19h du lundi au samedi, appel gratuit) ont tendance à diminuer.

Cette ligne permet aux femmes victimes de violences conjugales (chantage, humiliation, injures, coups...) de signaler de manière anonyme leur situation, et de bénéficier d'un accompagnement vers les associations du territoire.

Si le contexte de huis-clos empêche de passer un appel, le Gouvernement rappelle l’existence de la plateforme Arretonslesviolences.gouv.fr. Ce site permet de faire un signalement 24h/24 en échangeant directement avec les forces de l'ordre.

Signalements en pharmacie

Depuis le 26 mars, les femmes victimes de violences peuvent signaler leur situation dans les officines de pharmacie ou dans les points d’accompagnement éphémères qui sont déployés prochainement dans les centres commerciaux.

Depuis début avril, les femmes victimes de violences peuvent également entrer en contact avec les forces de l'ordre par SMS au 114.

Localement, de nombreuses associations ont d'ores et déjà renforcé les contacts par mail avec les victimes qu'elles accompagnent. Car si le confinement interdit (sauf exception) de sortir, il n'interdit pas de fuir les violences.

Protéger aussi les enfants

Le risque d'une recrudescence des violences intrafamiliales concerne aussi les enfants.

Il faut que chacun d’entre nous soit vigilants face à des suspicions de maltraitance

Adrien Taquet, secrétaire d'Etat à la Protection de l'enfance, sur Europe 1

Si vous êtes un mineur en danger, un voisin ou de la famille, un numéro est à votre disposition : le 119 (24h/24, 7j/7, gratuit).Un formulaire en ligne sera prochainement mis en place, si la situation ne permet pas de passer un appel.

Pour les cas d'extrême urgence, privilégiez un appel directement au 17.

Vous pouvez également signaler une situation qui vous semble préoccupante à la cellule dédiée du Département du Nord : infopreoccupante@lenord.fr

Pendant la durée de la crise sanitaire, les équipes du Département s'efforcent également de maintenir un lien avec les familles qu'elles accompagnent.

Numéro d'écoute psychologique

Par ailleurs le gouvernement a lancé un numéro vert pour tous les citoyens, ouvert également aux parents : le 0800 130 000 (24h/24, 7j/7, gratuit)

Il s'agit du numéro de la plateforme gouvernementale d'information sur le coronavirus, qui s'est dotée récemment d'une cellule d'écoute psychologique pour les Français qui vivent difficilement la période de confinement.

Crédits photo : Photo d'ouverture : iStock

Pour aller plus loin