EMPLOI | CAMBRÉSIS
14 septembre 2022

Valentin Vasseur ou l’histoire d’un recrutement sur mesure

Si Valentin Vasseur peut aujourd’hui envisager un futur plus serein, c’est d'abord grâce à sa motivation. Mais ce menuisier a pu compter aussi sur l'accompagnement du Département lors de la dernière édition de la semaine Réussir sans attendre.

La grande force de l’accompagnement mené au sein des Maisons départementales insertion et emploi réside notamment dans la complémentarité entre les coachs, qui connaissent les allocataires qu’ils accompagnent, et les chargés de mission qui tissent des relations privilégiées avec les entreprises du secteur

Fin octobre, Valentin Vasseur venait de démarrer son coaching. Juste le temps de refaire son CV et de préparer son entretien pour défendre sa candidature.

Valentin Vasseur était déterminé à retrouver un emploi dans la menuiserie et considérait le RSA comme un passage. La semaine Réussir sans attendre arrivant à grands pas, je l’ai rapidement positionné sur une rencontre avec le GEIQ BTP.

Stéphanie Robert, coach à la Maison départementale insertion et emploi de Cambrai. 

Coaching et plateformes : quand l’union fait la force

Et cette rencontre avec le GEIQ BTP (Groupement d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification dans le Bâtiment et les Travaux Publics) Hauts-de-France, c’est Farida Kouiek de la plateforme qui l’a mise en place : Je leur avais déjà proposé des candidats par le passé. L’expérience était concluante car les allocataires sont bien préparés et motivés, y compris pour apprendre un nouveau métier. 

Valentin Vasseur était diplômé en menuiserie et avait de l’expérience. Il n’a donc pas eu de mal à convaincre la représentante du GEIQ. Preuve en est, quelques heures à peine après son entretien, il s’est vu proposer un emploi de monteur sur table chez Horizons menuiserie à Cambrai.

À la plateforme, notre rôle est également de sécuriser la prise de poste, c’est pourquoi je lui ai proposé une rapide immersion au sein de l’entreprise. Et au bout de trois jours, il signait un premier contrat de six mois en CIE.

Farida Kouiek, chargée de mission emploi à la plateforme de Cambrai.

Moi qui visais l’intérim, je viens de signer un deuxième contrat de six mois. Et, je l’espère, bientôt un CDI !, se réjouit Valentin Vasseur. Une nouvelle vie et des projets en perspective qu’il doit à l’accompagnement dont il a bénéficié : J’ai été soutenu, les équipes font vraiment tout pour que les allocataires décrochent un emploi. Et ça marche !, conclue-t-il, avant de rejoindre son poste de travail. 

Le Département finance 2000 Contrats Initiative Emploi chaque année

Le Contrat Initiative Emploi est un contrat de travail aidé qui permet aux employeurs du secteur marchand de recruter du personnel tout en bénéficiant de subventions. En finançant jusqu’à 2 000 CIE chaque année, en plus d'un dispositif spécifique au Bassin minier, le Département du Nord choisit de faciliter l'insertion professionnelle et le retour à l'emploi des allocataires du RSA Nordistes. Chaque contrat est financé à hauteur de 47% du salaire, 53% restant ainsi à la charge de l'employeur. 

Crédits photo : D. Lampla

Pour aller plus loin