FAMILLE SANTÉ | TOUT LE DÉPARTEMENT
20 août 2021

Vaccinobus : Karine, une infirmière au service des Nordistes

Depuis son lancement mi-juillet, le service de vaccination mobile ne désemplit pas. À l’intérieur des Camions bleus, du personnel à l’écoute et rassurant, à l’image de de Karine Bruyère, infirmière au Département.

Voilà déjà onze années que Karine Bruyère a rejoint l’équipe du Service de Prévention Santé (SPS) de Sambre-Avesnois en tant qu’infirmière, après un début de carrière en hôpital. Je souhaitais prendre plus de temps pour soigner les patients et mener un travail de prévention approfondi et efficace. Et c’est précisément ce que je peux accomplir au SPS, se réjouit-elle.

Au quotidien, j'aide les personnes en précarité et souvent isolées géographiquement. Mon objectif est de les inciter à se faire suivre pour toutes les questions liées à leur santé.

Karine Bruyère, infirmière au Service de Prévention Santé de Sambre Avesnois

Des agents mobilisés pour la vaccination

Le maître-mot de ses missions au quotidien : la polyvalence. Aucune journée ne se ressemble, ce travail est tout sauf routinier, et c’est ça qui est motivant !

Et de motivation, Karine n’en manque pas puisqu’elle s’est portée volontaire dès le mois de mars pour rejoindre l’équipe du centre de vaccination d’Avesnes-sur-Helpe. Une initiative rendue possible grâce à son employeur, le Département du Nord, qui a mis à disposition du personnel pour étoffer localement les équipes de vaccination.

<br>

« Pour certains habitants, prendre rendez-vous sur Doctolib peut être compliqué »

Après cette expérience pour le moins enrichissante, c'est tout naturellement que Karine a souhaité faire partie des équipes du vaccinobus lancé le 13 juillet dans l’Avesnois.

Ce dernier fait le plein depuis le départ - 546 personnes ont pu en bénéficier à ce jour -, et répond à un réel besoin des habitants. Pour certaines personnes, c’est très compliqué de prendre rendez-vous sur Doctolib. Certains habitants n’ont pas de médecin traitant. D’autres n’ont pas de moyen de transport. Aller au-devant de cette population est essentiel, rappelle Karine.

Dans les Camions bleus, rappelons que la vaccination se fait sans rendez-vous et gratuitement. Il suffit de venir en possession de sa carte vitale.

Avec ce travail, je suis portée par l’envie d’aider les autres pour, tous ensemble, nous sortir de cette crise sanitaire.

Karine Bruyère, infirmière au Service de Prévention Santé de Sambre Avesnois

Karine se souviendra longtemps de cette expérience : Faire partie de ce dispositif et partager ces moments forts auprès de la population ont renforcé les liens dans notre équipe. Plus que jamais, nous nous sentons utiles et notre métier fait sens.

Un service lancé en quelques jours

A l’image de Karine, près de 70 agents du Département, qu’ils travaillent sans les services de prévention santé ou à la protection maternelle et infantile, sont mobilisés pour faire tourner les différents vaccinobus dans l’Avensois, le Cambrésis, le Douaisis, le Valenciennois et les Flandres. Sur le terrain bien sûr, mais aussi dans les services administratifs. Au cœur de l’été, leur mobilisation a permis de mettre sur pied ce nouveau service en seulement quelques jours.

52 communes sont aujourd’hui desservies sur l'ensemble du département et plus d'un millier de Nordistes ont déjà été vaccinés dans les Camions bleus.

Retrouvez tous les passages de nos Camions bleus près de chez vous sur notre carte interactive

Crédits photo : Département du Nord - Dominique Lampla

Pour aller plus loin