HANDICAP, SÉNIORS, FAMILLE SANTÉ | TOUT LE DÉPARTEMENT
21 novembre 2022

Une aide supplémentaire pour le secteur de l'aide à domicile

Dans le Nord, 243 structures accompagnent chaque jour 47 000 Nordistes âgés ou handicapés qui ont fait le choix de rester à domicile. Face aux difficultés du secteur, le Département, principal financeur de ces services, débloque une dotation supplémentaire de 10 millions d'euros pour 2023.

Aide à la toilette, aux courses, aux repas, entretien du logement... Les professionnels des services d'aide et d'accompagnement à domicile font partie du quotidien de très nombreux nordistes âgés ou en situation de handicap, à qui ils apportent aussi une présence souvent réconfortante.

C'est un secteur essentiel pour nous, et pour le bien-être de nos aînés ou des Nordistes en situation de handicap qui sont de plus en plus nombreux à vouloir rester chez eux. 

Christian Poiret, président du Département du Nord

D'après l'Insee, le Nord comptera 66 000 Nordistes dépendants en 2025. Le secteur, qui emploie aujourd'hui 12 000 professionnels, peine cependant à trouver son équilibre économique.

Un tarif horaire unique

Le financement des services d'aide à domicile repose sur un tarif unique de prise en charge. Par soucis d'équité, il est identique sur l'ensemble du territoire départemental.

Ce qui change en 2023

Face à ce constat, l'Etat a décidé de prendre en charge la revalorisation du tarif horaire à 23 euros début 2023. Le 21 novembre, les élus départementaux ont voté une dotation supplémentaire de 10 millions d'euros pour 2023, ce qui représente l'équivalent d'un euro par heure supplémentaire. 

Les SAAD sont également éligibles, dans le cadre d'appels à projets, à un complément "qualité" pouvant aller jusqu'à 3,40 euros par heure effectuée, en contrepartie de certains engagements, comme des horaires d'intervention atypiques, le soir ou le week-end, ou la mise en place d'actions pour les aidants.

J'appelle les SAAD à candidater à l'appel à projets pour bénéficier de la démarche qualité !

Christian Poiret, président du Département du Nord

64 structures ont été retenues lors du premier appels à projets, pour un montant de 4,3 millions d'euros, financés par la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA). De nouveaux appels à projets permettront aux autres SAAD de rejoindre le dispositif dans les mois à venir.

Un nouveau modèle 

Je souhaite également que nos services d'aide à domicile poursuivent leur transformation, poursuit Christian Poiret. L'un des objectifs est notamment de repenser le maillage territorial afin de réduire les temps de trajet des intervenants.

Le Département encourage par ailleurs le déploiement des équipes autonomes.

Ce nouveau modèle doit permettre d'attirer de nouveaux professionnels dans un secteur qui peine toujours à recruter, malgré de nombreux besoins. Les métiers de l'aide à domicile font partie des métiers prioritaires de la quatrième édition de la semaine Réussir sans attendre qui a débuté ce lundi.

Pour aller plus loin