CULTURE | CAMBRÉSIS
14 mars 2022

Un jour, une œuvre : une femme allongée dans le parc Fénelon

Dans le parc Fénelon situé à l'arrière du musée Matisse, au Cateau-Cambrésis, vous découvrirez au détour d'un chemin une étonnante femme allongée. Sculptée en 1945 par Marius Cladel, elle semble ignorer les regards des promeneurs pour mieux profiter de la nature environnante.

Réalisée en pierre calcaire, cette sculpture monumentale a été commandée par l’État en 1945 au sculpteur Marius Cladel (1883-1948).

Cette femme allongée, mise en dépôt dans le parc du Palais Fénelon en 1951 par le Centre National des Arts Plastiques, présente une nudité décomplexée et des formes généreuses : elle évoque également les sculptures très en vogue après 1945. Les traits du visage de la jeune femme sont gracieux et sereins. Cette œuvre, qui orne les parterres du parc, agrémente la déambulation dans un jardin où nature et sculptures se mêlent harmonieusement.

Fils du célèbre homme de lettres Léon Cladel qui influença le poète Charles Baudelaire, Marius Cladel choisit la voie artistique et devint l’élève du célèbre sculpteur Antoine Bourdelle (1861-1929).

Après avoir fréquenté Auguste Rodin, Bourdelle enseigna également à Henri Matisse et à Alberto Giacometti l’art de la sculpture. Fin pédagogue, il marqua de son apprentissage près de 400 jeunes artistes français ou étrangers au début du 20e siècle.

Marius Cladel exposa par la suite au Salon des Tuileries, au Salon National des Beaux-Arts et au Salon d’Automne. Il réalisa de nombreux monuments aux morts après la Première Guerre mondiale et signa en 1927 le buste de son père, Léon Cladel, présenté au Jardin du Luxembourg à Paris.

illustration
La sculpture mesure 1,10 m de haut, 2,07 m de long et 76 cm de large.

Pour aller plus loin