CULTURE | TOUT LE DÉPARTEMENT
8 décembre 2020

Un jour, une œuvre : Bergues en 1915

Les Archives départementales nous emmènent aujourd'hui en Flandre pendant la Première Guerre mondiale, au travers d'un croquis du peintre Lucien Jonas, témoin de cette époque tragique.

Le 10 mai 1915, Bergues est bombardée par une pièce d’artillerie allemande située au Predickbom près de Dixmude. D’énormes obus, souvent meurtriers, se sont abattus sur la ville.

À l’angle de la rue Nationale et de la Grand’Place, le café du Midi, siège de l’Association amicale des combattants de 1870-1871, est touché de plein fouet.

Le peintre Lucien Jonas nous livre un croquis, témoin de cet épisode traumatisant pour les habitants de Bergues. Il est extrait d’un carnet intitulé  Nord et Belgique, mars -juillet 1915. Ce carnet de croquis, le quatrième de la série, sera reproduit par une librairie parisienne à 450 exemplaires dont 50 coloriés à la main.

Originaire d’Anzin, Lucien Jonas, élève de Léon Bonnat, est un peintre de genre reconnu qui décrit les mœurs des gens du Nord avec un attachement particulier pour les mineurs.

Mobilisé fin décembre 1914, Lucien Jonas est agréé "peintre militaire attaché au musée de l’Armée" en février 1915. Il parcourt le front tout au long de la guerre, et en rapporte des milliers de dessins et peintures qui sont reproduits dans la presse, notamment dans la revue L’Illustration. Il livre ainsi des instantanés de la vie au front, des portraits de chefs militaires mais aussi de soldats coloniaux.

Après la guerre, il expose de véritables tableaux d’histoire, comme Le Sauveur (1920), retable pour le monument aux morts de l’église du Saint-Cordon de Valenciennes.

Pour aller plus loin