EMPLOI | AVESNOIS
11 juin 2022

Un atelier couture pour retrouver le fil de l'emploi à Fourmies

Construire son projet professionnel et rebondir vers l’emploi durable, c’est ce que proposent les ateliers chantiers d’insertion aux allocataires du RSA. Reportage à Fourmies dans un atelier couture.

Lorsque la conseillère Pôle emploi de Corinne Feuillet lui a proposé un contrat en atelier chantier d’insertion (ACI) pour découper des patrons et apprendre les rudiments de la couture, elle n’a pas hésité. Alors allocataire du RSA, elle souhaitait multiplier ses chances de retrouver un emploi. Je ne savais pas coudre mais j’étais prête à apprendre. Et puis c’est l’occasion d’avoir une expérience pour rebondir sur un emploi stable, explique-t-elle. 

Même son de cloche pour Cindy Gret, qui se destinait à travailler dans la restauration mais qui a dû revoir sa copie depuis la crise sanitaire : Je sais que GIA, ici à Fourmies, recrute régulièrement. C’est une entreprise qui fabrique des housses de sièges de véhicules. Mais pour cela il faut avoir un certain niveau en couture.

Conjuguer solidarité et projets d’avenir

Depuis mai et jusque fin septembre, les deux habitantes de Fourmies sont embauchées sur le chantier porté par le CCAS à hauteur de 26 heures par semaine. Encadrées par Christelle Allaire, elles participent au projet « Hygiène et santé », porté par la fédération des acteurs de la solidarité.

Ce projet consiste à coudre 5400 sacs qui serviront à distribuer des kits d’hygiène pour les usagers des CCAS du département. Les quatre Ateliers Chantiers d’Insertion du territoire y prennent part. Le tissu est fourni par Hospilinge, la blanchisserie du centre hospitalier de Valenciennes. Chacun aide l’autre dans un bel élan de solidarité.

Baya Saidi, chargée de mission au Département du Nord. 

Un élan de solidarité mais aussi et surtout une occasion de relancer sa vie professionnelle. Car ces contrats à durée déterminée d'insertion (CDDI) sont toujours assortis de périodes d’immersion professionnelles et surtout d’un accompagnement au quotidien. 

Parfois les allocataires arrivent avec un projet et rebondissent sur une autre proposition ! Ils sont ici pour construire leur projet professionnel et nous profitons de cette période pour lever leurs derniers freins à l’embauche. Ce peut être le permis de conduire, des soucis de logement ou de santé.

Éric Bethegnies, conseiller en insertion professionnelle au CCAS de Fourmies.

Financés en partie par le Département du Nord, ces contrats permettent aux allocataires du RSA de retrouver un emploi durable. L’atelier chantier d’insertion constitue ainsi une passerelle vers un futur plus serein. Ici au CCAS, une centaine de personnes sont accueillies chaque année. L’an dernier, 60% ont trouvé un emploi ou une formation à l’issue de leur contrat. Ce chiffre s’explique par l’implication des équipes mais aussi des allocataires qui sont acteurs de leur réussite, conclut Baya Saidi. 

L’atelier chantier d’insertion, c’est pour qui ? 

Ces chantiers proposent un accompagnement et une activité professionnelle aux Nordistes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières. Les contrats se destinent aux demandeurs d’emploi de longue durée, dans la limite de 24 mois. Ils ont pour but de construire un projet professionnel pour permettre aux candidats de postuler ensuite chez d'autres employeurs.

Crédits photo : Département du Nord - Barbara Bonny

Pour aller plus loin