EMPLOI | MÉTROPOLE
5 mars 2020

Thierry Marx : "11 semaines et un emploi à la clé"

Cuisinier de renom, Thierry Marx a ouvert sa neuvième école "Cuisine mode d’emploi(s)" à Marcq-en-Barœul, la première dans le Nord. Une porte supplémentaire vers les métiers de la restauration pour des demandeurs d’emploi motivés.

Parachutiste, vigile, tout juste titulaire d’un CAP de pâtisserie, Thierry Marx s’est fait tout seul. Si le grand public retient surtout son passage dans Top Chef, on sait moins que ce chef de renom s'investit personnellement dans le retour au travail des demandeurs d'emploi. Son arme ? Cuisine mode d’emploi (s).

Depuis 12 ans, ce concept permet de former des demandeurs d’emploi dans les métiers de la restauration. Une nouvelle antenne vient d'ouvrir à Marcq-en-Barœul, au cœur du quartier de la Briqueterie. L'atelier de formation s'accompagne d'un restaurant d’application qui permet de mettre en situation professionnelle jusqu'à 12 stagiaires.

Mon crédo, c’est RER : Rigueur, Engagement, Régularité, martèle Thierry Marx. 

A la fin du cursus, chaque stagiaire obtient un certificat de qualification professionnelle reconnu par l’Etat.

Une recette gagnante pour l'emploi

Ouverte à toute personne inscrite à Pôle emploi, notamment aux allocataires du RSA la formation dure 11 semaines dont 8 semaines sur site et 3 semaines en stage professionnel. On s’adresse à tout demandeur d’emploi sans s’occuper de leur passé. Il suffit qu’il ait un projet et qu’il soit motivé. Au bout des 11 semaines, les stagiaires ont un travail dans un emploi qu’ils auront choisi, détaille Thierry Marx. 

Illustration

Là où le stagiaire fait son stage, il a une offre d’emploi ! »

Thierry Marx

Et la recette fonctionne. 90% des stagiaires retrouvent un emploi ! 

Chef de cuisine à Marcq-en-Barœul, Halim Lettifi confirme : il y a très très importants besoin dans la restauration y compris dans le Nord. Nous allons apprendre aux stagiaires 80 gestes techniques et une centaines de recettes culinaires issues du patrimoine français, afin qu'ils soient armés pour exercer en tant que commis de cuisine.

Ce dispositif Cuisine mode d'emploi (s) va permettre au Département de proposer des formations qualifiantes aux allocataires du RSA. Sur une arme supplémentaire qui nous est proposé pour le retour à l'emploi de ces personnes, ajoute Guillaume Leblond, chargé de mission à la plateforme territoriale de l'emploi et de l'insertion professionnelle de Lille

Et ce n’est pas fini. Le 30 mars prochain mars, Thierry Marx va ouvrir des sessions de formation à Jeumont, en Sambre-Avesnois. Il s’agira d’une structure mobile qui va permettre de répondre à des besoins urgents en personnels saisonniers.

Crédits photo : Philippe Houzé

Pour aller plus loin