EMPLOI | FLANDRE MARITIME
21 janvier 2022

RSA: "Aujourd'hui je gagne ma vie tout en poursuivant mon projet de formation"

Amandine Lesage n’est pas près d’oublier la semaine Réussir sans attendre, qui lui a permis de retrouver un emploi, de se préparer au permis de conduire et d’envisager une formation.

Avec une solide expérience en tant qu’agent d’entretien, Amandine Lesage n’a pas hésité à participer au job dating pour l’entreprise Clinitex Propreté, mis en place par les équipes du Département lors de la semaine Réussir sans attendre. 

L’entreprise partenaire du Département recrute et forme régulièrement des allocataires du RSA. Les agents d’entretien faisant partie des métiers en tension, Clinitex Propreté veille à pérenniser les emplois autant que possible.

Amandine Lesage était alors accompagnée par Hélène Dheeger, coach emploi à la Maison départementale insertion et emploi (MDIE) des Flandres à Dunkerque. 

Amandine, seule, avait perdu l’énergie face aux difficultés de la recherche d’un emploi. Mon rôle a été de lui montrer qu’en se mobilisant ensemble, on pouvait décupler ses forces et réussir à atteindre ses objectifs professionnels. La relation humaine et la confiance comptent beaucoup dans la réussite d’un parcours. Elle est aujourd’hui très mobilisée dans tous ses projets.

Hélène Dheeger, coach emploi au Département

Après un entretien concluant, l’allocataire est très vite rappelée et rejoint les équipes de Clinitex Propreté dans la foulée, début décembre. Avec des contrats de 32 heures hebdomadaires, Amandine Lesage peut désormais envisager l’avenir plus sereinement.

Aujourd’hui je gagne ma vie. Je travaille pour des bailleurs sociaux et dans les pharmacies. Je suis utile, je croise des gens, je ne suis plus isolée chez moi. 

Amandine Lesage, allocataire du RSA

Le coaching a également été l’occasion de remédier à un problème de mobilité. Nous avons entrepris les démarches auprès de l’auto-école solidaire Feu Vert pour qu’Amandine puisse obtenir son permis de conduire, explique la coach.

L’aventure ne s’arrête pas en si bon chemin puisque l’allocataire, motivée par ce retour à l’emploi, se consacre enfin à un projet qui lui tenait à cœur depuis plusieurs années, à savoir travailler dans les métiers de l’aide à la personne. Je souhaite obtenir le diplôme d’accompagnant éducatif et social. Là encore, ma coach est d’une grande aide puisqu’ensemble, nous avons contacté les organismes de formation et nous préparons mon dossier. Seule, tout était plus compliqué. 

Crédits photo : Département du Nord - Cédric Arnould

Pour aller plus loin