SPORT, CULTURE, DÉCOUVRIR LE NORD | VALENCIENNOIS
2 juillet 2020

Nos bons plans pour une semaine autour de Valenciennes

Avec des paysages verdoyants, des musées regorgeant de trésors, des sentiers de randonnées et quelques curiosités architecturales et gourmandes, le Valenciennois cumule les atouts ! Nous vous emmenons aujourd’hui faire le plein de bonnes adresses.

La balade débute dans le cœur de ville de Valenciennes. Connaissez-vous les maisons scaldiennes ? Ces habitations médiévales typiques de la vallée de l’Escaut (d’où leur nom) datant du 13ème siècle accueillaient jadis des métiers à tisser le lin. Seules quelques demeures ont résisté aux ravages du temps. Valenciennes en compte tout de même trois, situées rue de Famars, rue de Paris et au 1 rue Askièvre, dans laquelle s’est installé l’Office de tourisme.

À Valenciennes, il est inutile de chercher une aiguille dans une botte de foin... puisqu’elle se trouve sur la place d’Armes ! Cette flèche de 45 mètres de haut, œuvre du sculpteur Jean-Baptiste Métais, symbolise à la fois la mémoire et la métamorphose de la cité. Inaugurée en 2007 lors la clôture de "Valenciennes, capitale régionale de la culture", elle est enrichie de 2 000 mots récoltés auprès des habitants. 

Patrimoine toujours, avec les deux gloires illustres de Valenciennes, à savoir le peintre Antoine Watteau et le sculpteur Jean-Baptiste Carpeaux, qui seront le point de départ d'une balade découverte à travers le quartier Saint-Nicolas, le dimanche 15 août à 11 h. Tarif : 8 euros, réservation obligatoire sur la billetterie en ligne de l'office de tourisme.

Escale à Saint-Amand-les-eaux

Prenons ensuite la direction de Saint-Amand-les-Eaux, célèbre pour sa cure thermale. Une imposante tour abbatiale, haute de 82 mètres, domine la Grand-Place. Entourée de deux petites tourelles, son architecture est spécifique de la région du Nord. Le travail de sculpture et de ciselage minutieux de sa façade en épatera plus d’un. 

En partie haute, on peut admirer notamment la sculpture d’un énorme serpent enroulé. C’est l’un des huit contreforts reptiliens qui entourent le bâtiment. La légende raconte qu’au 6ème siècle, le jeune moine Amand, fondateur de la ville, réussit grâce à l’aide de Dieu à terrasser un énorme serpent. Beaucoup de statues ont malheureusement été décapitées à la Révolution.

À l’intérieur se trouve le Musée de la Tour Abbatiale où sont exposées les collections permanentes de faïences amandinoises, tandis qu’au sommet de la tour, les mélodies des 48 cloches du carillon datant de 1640 résonnent dans la ville. Cette tradition remonte au 18ème siècle, à l’époque où les moines jouaient du carillon pour les cérémonies religieuses. 

Le musée est ouvert sans réservation les lundis, mercredis, jeudis et vendredis de 14h à 17h ; les samedis, dimanches et jours fériés de 14h à 18h. Renseignements au 03 27 48 39 65.

Et si vous vous mettiez au vert ?

Côté balades, vous aurez l’embarras du choix. Notre conseil : la voie verte des gueules noires, un sentier de randonnée de huit kilomètres réaménagé en 2017 sur une ancienne voie ferrée entre Anzin, au nord de Valenciennes, et Péruwelz, de l’autre côté de la frontière belge. Cette portion de cavalier minier offre de longues perspectives sur le paysage environnant.

Non loin de là, les remparts de Condé-sur-l’Escaut pourront également faire l’objet d’une jolie balade en famille. C’est tout le charme de la ville que vous découvrirez le long des 4 kilomètres qui prend son départ de la base de loisirs de Chabaud Latour, rue Henri Martrice. Fortifications Vauban, murs de pierre sèche, douves réhabilitées, faune et flore remarquables sont au programme.

De retour du côté de Chabaud Latour, vous pourrez profiter de cet espace naturel qui s’organise sur une ancienne exploitation minière. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, le site de 450 hectares séduit sportifs comme amoureux de la nature avec pas moins de 34 kilomètres de chemins aménagés pour les promenades à pied ou à vélo.

La base nature et loisirs comprend un lac et des activités nautiques, des étangs de pêche, une forêt et pas moins de sept kilomètres de berges. Elle permet à toute la famille de jouer, se détendre et pique-niquer. 

La langue Lucullus : spécialité et curiosité gastronomique 

Avez-vous déjà entendu parler de la langue Lucullus ? Ce mélange de langue de bœuf fumée, puis cuite au court-bouillon, et de foie gras séduit depuis les années 1930. La légende dit qu’elle a été créée pour un couple de Parisiens à l’occasion d’un repas d’enterrement. Nommée ainsi en hommage à un empereur romain, elle fait désormais partie des plats incontournables.

Vous aimez notre beau département ? Faites-le savoir en partageant vos plus belles photos sur les réseaux sociaux avec le hashtag #ViveLeNord.

Pour tout savoir sur la destination Valenciennois, rendez-vous sur le site de l'office de tourisme ou contactez-le par téléphone au +33 (0)3 27 88 26 79. Et pour tout le reste, rendez-vous sur Nord évasion afin de connaitre l'ensemble des promenades et randonnées nature.

Passer la vidéo

Revenir avant la vidéo

Quelques consignes sanitaires...

Depuis le 9 août, le pass sanitaire est obligatoire pour accéder aux lieux prévus pour des activités culturelles, sportives et de loisirs ainsi que les foires et salons recevant plus de 50 personnes. Les bars et restaurants sont également concernés. Les visiteurs devront présenter soit leur pass sanitaire valide, soit un test PCR négatif de moins de 72h, soit un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid 19 de moins de 6 mois. Pour les moins de 18 ans, ni pass sanitaire, ni tests exigés jusqu'au 30 septembre 2021. Le port du masque reste obligatoire dans les lieux clos.

Crédits photo : Département du Nord - P.Houzé - C.Arnould - E.Watteau - Office de tourisme de Valenciennes

Pour aller plus loin