Culture | Cambrésis
16 mai 2024

Musée Matisse : un prêt exceptionnel pour la réouverture

Le compte à rebours a commencé : le 28 septembre, le musée Matisse du Cateau-Cambrésis rouvrira ses portes après 2 ans de travaux. Si la réunion des 2 "Fenêtre à Tahiti", œuvres majeures du maître réalisées en souvenir de son séjour en Polynésie française, sera l'un des événements de la réouverture, le musée offrira un tout nouveau parcours plein de surprises. En voici quelques-unes, en exclusivité.

Fenêtre à Tahiti : les 2 œuvres enfin réunies !

Œuvres emblématiques du séjour du peintre en Polynésie française, les célèbres Fenêtre à Tahiti et Fenêtre à Tahiti II vont être réunies. Ces deux tableaux seront installés dans le grand plateau situé au 3e niveau de l’ancien marché couvert, le bâtiment voisin du musée qui a été choisi pour une extension de 1000 m2

Fenêtre à Tahiti sera donc prêtée par le musée Matisse de Nice pour l’exposition inaugurale, et rejoindra Fenêtre à Tahiti II, léguée par l’artiste au musée départemental du Cateau-Cambrésis.

Elles avaient déjà été réunies par le passé, notamment au centre Georges Pompidou, mais n’avaient été présentées au public qu’une semaine pour cause de crise sanitaire. C’est donc une exclusivité de la réouverture, et une chance, car les visiteurs pourront en profiter trois mois durant. 

Le numérique fait son entrée au musée

Des outils numériques seront installés pour une expérience de visite toujours plus immersive. Ce sera par exemple le cas dans l’une des premières salles du parcours, où une fresque chronologique pourra s’animer et diffuser, sur le mur d’en face, des photographies et des œuvres.

Autre nouveauté notable : une visite 3D de la chapelle de Vence, considérée comme une œuvre majeure de Matisse, et surtout comme son testament spirituel. Lors de cette promenade virtuelle, vous pourrez parcourir la chapelle du rosaire qui vous dévoilera tous ses secrets… alors qu’elle se situe à 1000 km du musée départemental nordiste ! 

Des tablettes seront également installées dans les trois salles thématiques du parcours consacrées à la gravure, à la sculpture et aux papiers découpés. Elles ont été conçues comme un moment de tête-à-tête entre le visiteur et les créations de Matisse. 

Une chronologie pensée pour vous guider

Le parcours a été inversé pour vous permettre de vivre une expérience toujours plus didactique et mémorable. 

Vous rendre au musée Matisse, ce sera l'occasion de découvrir la carrière de l’artiste, de ses débuts académiques à sa découverte de la couleur et l’invention du Fauvisme. Puis vous plongerez dans les années 1930 peuplées d’odalisques avant de découvrir la décennie suivante, consacrée aux papiers découpés. 

Le cabinet des dessins choisis et offerts par Matisse au musée, restera inchangé. Ce sanctuaire a, en effet, été imaginé par le maître et son accrochage restera gravé dans le marbre, selon sa volonté. 

Le plafond de son appartement niçois, dessiné en 1950 au fusain accroché sur une canne à pêche et transposé au musée départemental, sera par contre déplacé. Il trouvera son nouvel emplacement en fin de parcours, avant les deux salles dédiées à la chapelle de Vence. 

Un espace sur la passion d’Henri Matisse pour le textile

Le saviez-vous ? Henri Matisse était un fervent passionné de textile, au point de les collectionner. 

Rien de surprenant quand on sait que sa famille paternelle se composait de tisserands. Mais aussi quand on plonge dans ses portraits de femmes aux couleurs chatoyantes et vibrantes, où les étoffes sont omniprésentes. 

Sa passion pour le textile le conduira à chiner des heures durant chez les antiquaires. Plus tard, il ramènera de ses voyages des tissus, des tentures et des costumes. Cette collection sera révélée à tous. 

La part belle à Pablo Picasso 

C’est un scoop : d'ici sa réouverture, le musée du Cateau-Cambrésis va recevoir une donation de deux pichets de Pablo Picasso. 

Ils seront exposés dans un espace dédié au maître espagnol, où l’on retrouvera également le portrait de femme bien connu des visiteurs du musée. Mais il faudra attendre le samedi 28 septembre pour en savoir plus… 

Auguste Herbin, Geneviève Claisse et Alberto Giacometti toujours plus à l’honneur

Les amoureux des deux autres artistes incontournables du musée Matisse, Auguste Herbin, peintre abstrait né à Quiévy, et Geneviève Claisse, ne seront pas en reste. 

Si l’accrochage des œuvres d’Herbin, l’inventeur d’un alphabet plastique, sera revisité, Geneviève Claisse se verra attribuer un espace dédié. Couleurs et formes, recherches cinétiques et abstraction d’une grande pureté : vous pourrez (re)découvrir son œuvre puissante et vibrante.

Au nombre des nouveautés, la sculpture Grande Femme III de Giacometti, qui était jusqu’alors installée dans la cour, entrera au musée et sera, elle aussi, mise en valeur dans ce nouvel écrin.

"Henri Matisse : Comment j'ai fait mes livres", l'expo inaugurale sur son amour pour la littérature

Henri Matisse a réalisé un travail important d’illustrations de textes littéraires, dont certains grands classiques (Mallarmé, Baudelaire, Ronsard, Joyce…). Présentée du 28 septembre au 2 février, l’exposition, dont le titre est une citation de l’artiste, présentera les 14 livres sur lesquels il a travaillé : composition générale, illustrations, mise en page, choix de la typographie et des papiers, sélection des textes. 4 ouvrages de reproductions des dessins de Matisse et les couvertures qu'il a composées pour la revue Verve complèteront les réjouissances. 

Tahiti I, Nice, 1935 Huile sur toile 225 x 172 cm Musée Matisse Nice © Succession H. Matisse Photo © François Fernandez; Fenêtre à Tahiti ou Tahiti II, 18 décembre 1935-15 mars 1936, Gouache, tempera sur toile, Donation de l’artiste, 1952 © Succession H. Matisse Photo; Philippe Houzé; Cédric Arnould

Pour aller plus loin