AMÉNAGEMENT CADRE DE VIE | TOUT LE DÉPARTEMENT
30 mars 2021

L'état des routes du Nord s'améliore

La lecture du rapport de la Chambre régionale des comptes, publié en début d'année, offre une radiographie complète du réseau des routes départementales. Globalement, l'état des chaussées et des ouvrages d'art s'améliore.

Les magistrats financiers se sont penchés sur l'évolution du réseau routier départemental entre 2017 et 2019. État des infrastructures, trafic, sécurité routière...Tour d'horizon des principaux enseignements de ce rapport

Des routes en bon état, dont l’âge moyen diminue

L’âge moyen du revêtement des routes est l'un des indicateurs mis en perspective par la Chambre Régionale des Comptes (CRC).

L'ancienneté des chaussées départementales a baissé entre 2017 et 2019, passant en moyenne de neuf à sept ans et demi. Les actions d'amélioration de son réseau routier ont permis de le rajeunir dans sa globalité, note le rapport.

Les budgets ont d'ailleurs été réorientés pour favoriser les actions préventives (60%) plutôt que curatives (40%).

Signe de l'engagement pris pour assurer un haut niveau de service, la direction de la voirie a bénéficié début d'année du renouvellement de la certification ISO 9001.

Le réseau routier départemental en chiffres

4 525. Le nombre de km gérés par le Département fin 2019, hors MEL (Métropole Européenne de Lille), soit 1,2 % du total des routes départementales de France ;1 333 ouvrages d'art,
Près de 500 agents mobilisés à divers titres sur le domaine routier départemental ;
Un budget annuel d’investissement moyen de l’ordre de 65 millions d'euros.

Un trafic en hausse

On apprend également à la lecture du rapport de la CRC que le trafic a augmenté de manière sensible sur le réseau départemental (hors MEL).

En moyenne, sur les axes les plus empruntés, le nombre d'automobilises quotidiens a augmenté entre 2017 et 2019  de 5,57%, et de 2,99% pour les conducteurs de poids-lourds, malgré le transfert du réseau métropolitain à la MEL.

Ces chiffres confirment le caractère stratégique du réseau nordiste, irrigué par les grandes autoroutes du Nord de l'Europe.

Il dessert également des zones d'activités en plein développement : les chantiers menés actuellement autour d'e-valley et sur le contournement Nord de Valenciennes en sont deux exemples récents.

Sécurité routière

Les magistrats notent dans leur rapport que le budget dédié à la sécurité routière a été réévalué, en lien avec les orientations de l'État, passant à 7,6 millions d'euros par an.

Les efforts entrepris portent plus particulièrement sur :

  • l'étude de l'accidentologie
  • les sécurisation des routes départementales (carrefours, itinéraires, entrées d'agglomération)
  • les passages à niveau de voies ferrées

Prochainement, le Département lancera une campagne pour sensibiliser les automobilistes à la sécurité de ses agents travaillant sur les routes, notamment à l'approche des chantiers.

Ouvrages d'art : bon état général

L'état des ponts, scruté avec encore plus d'attention depuis la catastrophe du pont Morandi à Gênes, s'améliore dans le Nord. 

La qualité du nombre de ponts en catégorie 1, les plus fréquentés, a augmenté de 8,81%.

Six millions d'euros sont mobilisés chaque année pour l'entretien et la rénovation de ces ouvrages d'art.

Une surveillance accrue est mise en place sur ceux identifiés comme fragiles. Ils sont tous localisés sur des routes peu fréquentées.

Crédits photo : Philippe Houzé

Pour aller plus loin

Retour au sommet