JEUNESSE ÉDUCATION, FAMILLE SANTÉ | CAMBRÉSIS
3 juin 2022

Les liens familiaux se cultivent au Phare de Cambrai

Plusieurs familles accompagnées par le lieu de rencontre parents enfants le Phare à Cambrai se sont retrouvées récemment autour d'une activité jardinage. Du temps ensemble pour restaurer progressivement une relation fragilisée.

Les mains dans le terreau, Sullivan, 8 ans, prépare quelques godets pour y faire germer des graines de capucine. J'aime bien le jardinage. Chez ma tata je plante des radis, des pommes de terre et j'arrose tous les jours. Sa tata, c'est l'assistante familiale chez laquelle il habite. Mais aujourd'hui, c'est avec son papa que Sullivan partage cette activité.

Le lieu de rencontre parents enfants le Phare à Cambrai est l'un des 7 établissements départementaux du territoire. Son rôle : offrir aux familles séparées un espace de ressources et un accompagnement pour restaurer, quand cela est possible, les liens fragilisés. 

Préparer la transition et redonner confiance

Les jeunes reçus au Phare ont été confiés aux services de l'aide sociale à l'enfance par décision du juge des enfants. En majorité, il vivent en famille d'accueil. Nous accompagnons 26 familles dont deux fratries. C'est ici qu'ont lieu les visites médiatisées, avec l'une de nos 12 accueillantes précise Émeline Sandt, coordinatrice du lieu.

Des actions collectives -ateliers jardinage, cuisine, massages pour bébés - sont aussi organisées, pour favoriser les échanges entre les familles et renouer les liens de manière ludique. Et pour profiter pleinement du temps passé ensemble : téléphone interdit !

Les familles ont été orientées vers le lieu de rencontre par leur référent à l'aide sociale à l'enfance. Un projet de soutien à la parentalité est établi avec des objectifs précis, pour faire progresser la relation.

Nous partons de la décision de placement, pourquoi l'enfant a été placé, et nous travaillons cette problématique avec le parent. Nous nous appuyons sur ses compétences

Émeline Sandt, coordinatrice du Phare 

La durée d'un accompagnement varie en fonction des situations. Elle peut aller jusque 4 ans. Un temps parfois nécessaire pour reprendre confiance en soi et en ses capacités parentales et imaginer à nouveau une vie réunis. Mandy, la maman d'Enzo, Guillaume et Elyan, est dans cette phase de transition : aujourd'hui 2 de mes fils sont en famille d'accueil. Quand je suis arrivée au Phare, j'avais peur que l'on me juge et qu'on m'enfonce. Mais avec Émeline, petit à petit, j'ai appris à laisser mes problèmes à la porte et à me consacrer vraiment à mes enfants. Maintenant ils m'écoutent et me parlent beaucoup plus. 

Pour Mandy et ses fils, les visites se font désormais à domicile, en présence d'une accueillante. Plus tard, une technicienne en intervention sociale et familiale prendra le relais. Quand j'aurai à nouveau mes enfants avec moi, je resterai en contact avec le Phare et aussi avec les accueillantes familiales qui se sont occupées de mes fils. Je leur suis très reconnaissante. 

  • 1/2
  • 2/2

Crédits photo : Philippe Houze

Pour aller plus loin