AMÉNAGEMENT CADRE DE VIE, FAMILLE SANTÉ | CAMBRÉSIS
20 janvier 2022

La première pierre de la maison de santé de Gouzeaucourt est posée

La construction du bâtiment a commencé rue Jean-Jacques Dromas à Gouzeaucourt. La nouvelle maison de santé pluri-professionnelle, vouée à devenir universitaire, accueillera une vingtaine de praticiens ainsi qu'un Espace France Services.

C’est parti pour 11 mois de travaux ! Bientôt, les habitants de Gouzeaucourt et des communes voisines pourront consulter sur un même site médecins, infirmiers, pharmaciens, kinésithérapeutes, une psychologue, une psychomotricienne, une diététicienne, un pédicure podologue, un opticien, un ergothérapeute, ainsi que des éducateurs sportifs et une infirmière scolaire. Ils pourront également y faire leurs démarches administratives.

Un projet structurant, qui répond à un enjeu majeur pour le territoire : celui de lutter contre la désertification médicale et favoriser l'accès au droit : De 6 médecins en 2012 nous sommes passés à 2 médecins en 2016. Il  nous fallait repenser autrement la question de l'offre de soins précise Yannick Caremelle, médecin généraliste et conseiller départemental. 

Une équipe pluri-professionnelle autour d'un projet de santé innovant

Dans un premier temps, plusieurs mesures ont été prises pour favoriser l'attractivité du territoire. Des postes d'assistant et de collaborateur sont ouverts. Le nombre d'internes accueillis en stage est augmenté et les formations pour devenir maitre de stage sont organisées à Cambrai, au lieu de Lille. Ces facteurs, comme la proximité d'un établissement de santé, sont de nature à faire venir les jeunes médecins. Ils ont aussi besoin de travailler en équipe explique Yannick Caremelle. 

C'est en 2018 que la décision de créer une maison de santé pluri-professionnelle (association regroupant plusieurs praticiens autour d'un projet commun) est prise, avec l'agence Régionale de Santé (ARS). Une Maison de santé pluriprofessionnelle destinée à devenir universitaire, dans laquelle l'enseignement et la recherche seront développés. Notre projet prévoit notamment l'utilisation de la télémédecine en dermatologie et en ophtalmologie, avec des équipements innovants comme un rétinographe. Dans ces conditions, exercer dans un même bâtiment nous a semblé pertinent  complète le docteur Caremelle.

Un Espace France Services et un local pour la Protection Maternelle et Infantile

Le futur bâtiment de 850 m² comportera 3 pôles :

  • un pôle médical réunissant les 4 médecins, 1 bureau pour les internes, 1 salle d’urgence et télémédecine et la coordinatrice du projet de santé
  • un pôle paramédical
  • un pôle administratif réservé pour un Espace France Services, qui permettra aux usagers de réaliser leurs démarches administratives (recherche d'emploi, carte d'identité, retraite, caisse d'allocations familiales, déclaration d'impôts…)

Les guichets de cet espace serviront également de comptoir relais pour les patients qui voudront déposer ou récupérer un document auprès d'un professionnel de la maison de santé.

Enfin, Le bâtiment accueillera un local destiné aux services de la Protection Maternelle et Infantile (PMI) du Cambrésis, et notamment à la mission de planification familiale. Une conseillère conjugale et une sage-femme feront partie de ce projet

Une opération d'envergure de près de 2 ,5 millions euros, soutenue par de nombreux partenaires : l'État (627 367 euros), la Région (530 414 euros), le Département (300 000 euros), la Communauté d'Agglomération de Cambrai (250 000 euros) et le fond européen LEADER (20 000 euros).

Sous la protection d'Hestia

Pour choisir le nom du futur site, les professionnels de santé ont demandé à des étudiants en BTS communication du lycée Saint-Luc de Cambrai de plancher. Pour offrir quiétude et protection à la population, ils ont retenu le nom d'Hestia, déesse grecque du foyer...et de la maison !

Pour aller plus loin