FAMILLE SANTÉ | VALENCIENNOIS
17 janvier 2022

Une maison de santé ouvre bientôt à Mortagne-du-Nord

C'est la dernière ligne droite dans la construction de la future maison de santé de Mortagne-du-Nord, soutenue par le Département du Nord. Médecins généralistes, spécialistes et dentiste recevront leurs premiers patients en mars.

Comme chaque semaine depuis un an, les élus de Mortagne-du-Nord passent rue Fernig observer l’avancée du chantier. La maison de santé présente depuis plusieurs mois des murs de briques blanches, de nombreuses fenêtres et son architecture élégante. Dans quelques jours, le goudron sera coulé sur le futur parking de 35 places, se réjouit le maire, Michel Quiévy, avant de se faufiler à l’intérieur du bâtiment.

Cette maison de santé, il y pense et y travaille depuis 2017. Son village du Valenciennois niché tout contre la frontière belge compte alors cinq médecins généralistes. Il leur écrit pour leur demander ce qu’ils en pensent, organise des réunions, affine son projet. Entretemps, un des médecins décède, un autre déménage. Michel Quiévy est d’autant plus convaincu de la nécessité de la maison pour soigner ses 1 600 habitants qui souffrent déjà d’un taux de chômage et de pauvreté un peu plus élevé qu’ailleurs dans l’Amandinois.

Le cabinet servira d’ailleurs aussi aux 8 000 habitants des villages alentour. Sûrement de plus loin. Nous recevons déjà des appels de personnes intéressées à Valenciennes et au Quesnoy. 

Michel Quiévy

Deux portes en verre, abritées par un préau métallique, attendent d’être franchies par les premiers patients. Elles les amènent dans un sas d’entrée, une nouvelle double-porte vitrée et un immense hall. C’est là que seront l’accueil et la salle d’attente.  À droite, il y aura les bureaux des médecins, précise le maire.

Quatre salles de consultation pour les généralistes, une autre pour les spécialistes, une dernière pour le dentiste. Toutes ont vue sur l’immense jardin planté de merisiers qui surplombe la Scarpe.

Des ouvriers préparent la pose de la clôture qui entourera les 6 000m² de terrain de la maison de santé pendant que d’autres installent les 50cm de paille qui isolent le bâtiment, collent les carrelages. Nos médecins auront une salle de réunion, une salle de soins, une salle de repos, une terrasse sur laquelle ils pourront déjeuner aux beaux jours, égrène Michel Quiévy. Nous voulons qu’ils se sentent bien ici.

Cinq médecins généralistes

Les travaux devraient être finis d’ici le 10 février. Le cabinet d’architecte Dumon veille aux dernières finitions, Michel Quiévy au timing. Les médecins pourront vite prendre possession des lieux. Aux deux docteurs volontaires en 2017 s’ajoutent une généraliste à mi-temps et bientôt un autre.

Il nous manque un 5e médecin. Je lance un appel aux jeunes docteurs qui veulent s'installer dans une maison de santé

Michel Quiévy

La municipalité est propriétaire du bâtiment comme du terrain. Les médecins, à travers un syndicat, sont locataires. Il a fallu un budget de 1,96 million d’euros, hors taxes, pour faire aboutir ce projet. La municipalité a reçu un soutien du Département de 300 000 euros. Elle a également obtenu une aide de l’État de 424 695 euros et de la Région de 550 000 euros.

La Communauté d’agglomération de la Porte du Hainaut, de son côté, apporte une subvention de 228 714 euros à la maison de santé mais aussi à la future pharmacie. De l’autre côté du préau métallique qui accueillera les patients se trouve en effet l’autre bâtiment que la municipalité fait construire pour le louer à l’actuelle pharmacienne du village, trop à l’étroit dans ses locaux, pour qu’elle puisse développer son activité. La rue Fernig sera aux petits soins des malades.

Crédits photo : Département du Nord -P. Houzé

Pour aller plus loin