EMPLOI | MÉTROPOLE
14 juin 2021

"Je pourrai faire garder mes enfants quand j'aurai retrouvé un travail"

Régulièrement, le Département organise des ateliers pour faciliter le retour à l'emploi des allocataires du RSA. Près d'Halluin, Alison est accompagnée pour faire garder son enfant et faciliter ses recherches.

Alison, 29 ans, est aujourd'hui confiante.

Elle recherche activement un emploi d’agent des services hospitaliers en maison de retraite, mais s’interroge quant à un mode de garde pour Enzio, son petit garçon de deux ans. 

Pour le moment il va à la crèche trois matinées par semaine, mais il faudra que je trouve une solution rapidement quand je retrouverai un travail.

Alison, en recherche d'emploi

La jeune maman vient de participer à un atelier organisé par le Département pour faciliter le retour à l’emploi. Les solutions pour la garde d’enfants faisaient partie des priorités. Une question cruciale pour les trois allocataires du RSA réunies lors de la première séance, organisée à la MJC d'Halluin.

Ces temps d'échange sont mis en place dans le cadre du service public de l’insertion et de l’emploi

Le service public de l’insertion en bref

Le Service Public de l’Insertion et de l’Emploi (SPIE) est une expérimentation de deux ans menée dans 14 Départements, dont le Nord, dans la métropole et l'Avesnois, avec Pôle emploi. Son objectif est de renforcer les liens entre les différents acteurs de l'insertion pour gagner en efficacité. Il est notamment question de créer un dossier unique et partagé, pour permettre à tous les acteurs d'avoir la même information sur le parcours et les démarches des allocataires accompagnés.

À cette occasion, des représentantes du Département, de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF), du Relais enfance famille d’Halluin, du Relais d’assistantes maternelles de Comines et de la MJC Centre Social d’Halluin ont présenté ensemble les différents dispositifs ainsi que les aides et les financements envisageables. Et, par la même occasion, rassurer les mamans en répondant à toutes les questions. 

Des réponses concrètes aux questions des allocataires

La jeune femme sait déjà qu’elle pourra compter sur Activ’emploi, une aide financière départementale de 150 euros (300 euros pour les métiers des services d’aide à domicile) qui l’aidera à financer le mode de garde de son fils lors de sa reprise d’activité, en complément des aides de la CAF. 

Au-delà des aides financières, Alison se montre soulagée : Je sais que je pourrai toujours compter sur le Département et ce groupe de professionnelles quand j’en aurai besoin. Ce réseau est un véritable soutien.

Prochaine étape du dispositif, un atelier sur la mobilité, toujours destiné aux allocataires du RSA accompagnés dans le cadre du SPIE.

Pouvez-vous être accompagné ?

Vous pouvez peut-être prétendre vous aussi à cet accompagnement. Pour cela, vous devez :

  • être allocataire du RSA, homme ou femme;
  • avoir entre 25 et 30 ans, et avoir au moins un enfant à charge;
  • vivre dans les communes du Nord-Est de la métropole (autour de Roubaix et Tourcoing notamment);
  • être à la recherche d'un emploi ou d'une formation.

Dans ce cas, contactez le 06 33 60 73 00 pour savoir si vous êtes éligible à cet accompagnement expérimental.

Crédits photo : Département du Nord - C.Arnould

Pour aller plus loin