EMPLOI | DOUAISIS
17 janvier 2022

"Grâce à ma coach, je vais réaliser mon rêve : travailler avec des jeunes enfants"

Le coaching de Kelly Delpluque lui a permis de trouver la formation qu’il lui fallait pour concrétiser son projet professionnel : devenir assistante maternelle. Pour elle, tout s’est décanté lors de la dernière semaine Réussir sans attendre.

Même avec un projet professionnel solide, il est parfois difficile de se repérer dans le dédale des offres de formation et d’opter pour la bonne orientation. J’étais au point mort. Je savais que je voulais travailler avec les jeunes enfants mais impossible de savoir comment me former, explique Kelly Delpluque.

Kelly a tout pour réussir mais elle était perdue dans ses recherches. Elle a joué le jeu du coaching et a écouté mes conseils.

Salka Haddad, coach "Réussis sans attendre" au Département

C’est en rencontrant Salka Haddad, sa coach "Réussis sans attendre" au Département, que la jeune allocataire du RSA a pu faire le point sur sa situation. Grâce à l'accompagnement personnalisé du Département, la situation s'est vite décantée. Kelly avait de l’expérience et le permis. Elle hésitait entre une validation des acquis de l’expérience et une formation. Ensemble, nous avons dessiné son projet, se souvient sa coach. 

Pour aller plus loin, la coach invite la jeune femme à participer à la journée spéciale jeunesse de la semaine Réussir sans attendre, le 17 novembre à la Maison départementale insertion et emploi (MDIE) de Douai et à rencontrer les professionnels de la formation. Là encore, Kelly a joué le jeu. Elle s’est montrée motivée et a échangé avec tous les partenaires.

"Le RSA n’est pas une fatalité"

C’est lors de cet événement qu’on m’a parlé du titre certifié assistant maternel/garde d’enfants. C’était la solution idéale, nous confie Kelly Delpluque. Pour en savoir plus, elle participe ensuite à une réunion d’information collective à l’AFCI (Agence de Formation et de Conseil en Insertion) de Valenciennes et, après un entretien concluant, démarre une formation le 3 janvier. 

Pendant cinq mois, je vais apprendre les bases du métier, de la puériculture à l’entretien du domicile. À l’issue de cette formation, je pourrai travailler chez des particuliers ou en micro-crèche et, à terme, accueillir des enfants chez moi en tant qu’assistante maternelle. 

Kelly Delpluque

Tout est allé très vite pour Kelly. Elle avait envie de s’en sortir mais avait juste besoin de trouver la bonne orientation, se souvient sa coach, avant d’ajouter : Le RSA n’est pas une fatalité. Au Département nous disposons d’outils et de moyens pour aider les allocataires à s’en sortir rapidement. 

La coach vient justement de décrocher une aide départementale à la reprise d’activité pour la jeune allocataire. D’un montant de 150 euros, elle lui permettra de financer ses déplacements. À l’issue de sa formation, une prime de 200 euros lui sera également accordée. 

Un coaching pour le moins efficace, puisqu'il n'aura fallu que deux mois à la jeune femme pour reprendre le chemin de la formation et se construire son avenir.

"Réussis sans attendre" : un accompagnement personnalisé pour les allocataires de moins de 30 ans

Mis en place par le Département, « Réussis sans attendre » est un coaching dédié aux jeunes de 16 à 29 ans sans activité, c’est-à-dire ni emploi, ni en formation mais pouvant être diplômés, allocataires du RSA ou issus de l’Aide sociale à l’enfance (ASE). Cet accompagnement innovant s'adapte aux besoins de chaque jeune avec un coach disponible pour lui, en rendez-vous comme par téléphone, par SMS ou WhatsApp. 

Pour aller plus loin