EMPLOI | FLANDRE INTÉRIEURE, MÉTROPOLE
13 décembre 2021

"Avec l'aide de mon coach, j'ai décroché un job de vendeuse en CDI"

Six mois, c’est le temps qu’il a fallu à Marie-Charlotte Germe pour passer du RSA à un emploi durable. Elle revient aujourd’hui sur son parcours et son accompagnement par son coach du Département.

Aujourd’hui, Marie-Charlotte Germe est très épanouie. Elle vient de démarrer un poste de vendeuse en cosmétique en CDI (contrat à durée indéterminée) dans une boutique d’un grand centre commercial de Lille. 

Une aubaine pour cette jeune femme de 26 ans qui, il y a quelques semaines encore, essuyait des refus. J’ai tenu bon grâce à Julien, mon coach au Département, qui ne m’a jamais lâchée.

En mai dernier, après un contrat en tant que formatrice en esthétique qui s’achève, Marie-Charlotte s’inscrit chez Pôle emploi et, alors âgée de 25 ans, fait sa demande de RSA (Revenu de Solidarité Active). À ce moment-là, je ne m’attendais pas à recevoir l’accompagnement dont j’ai pu bénéficier par la suite, se souvient-elle. 

Un coaching qui démarre rapidement

Quelques jours à peine après sa demande, elle est en effet convoquée à la MDIE (Maison Départementale Insertion et Emploi) de Bailleul, pour faire le point sur sa situation. Je souhaitais alors rester formatrice en esthétique, mais mon coach m’a très vite parlé d’offres dans la vente.

Mon coach a rapidement cerné mes attentes et a compris qu’il me fallait un métier dynamique, en contact avec le public.

Marie-Charlotte Germe, vendeuse en cosmétique, coachée par le Département.

Marie-Charlotte était déjà très autonome. Elle n’a jamais hésité à postuler sur les offres que je lui présentais, complète Julien Bossard, coach jeunesse au Département dans le cadre de Réussis Sans Attendre. 

Réussis Sans Attendre : une formule gagnante pour les jeunes

Mis en place par le Département, « Réussis sans attendre » est un coaching dédié aux jeunes de 16 à 29 ans sans activité, c’est-à-dire ni emploi, ni en formation mais pouvant être diplômés, allocataires du RSA ou issus de l’Aide sociale à l’enfance. Depuis 2019, près de 2 000 jeunes ont été accompagnés par 29 coachs et 7 animateurs. Plus de 1 400 en sont sortis, dont plus de 70% avec une solution concrète, à savoir un emploi ou une formation. Parmi eux, près de 60% se sont insérés durablement puisqu’ils sont toujours en poste ou en formation six mois après avoir quitté le coaching. 

Au final, la jeune femme postule sur une vingtaine d’offres et décroche trois entretiens. Là encore, j’ai pu compter sur mon coach, car face à un refus on a envie de baisser les bras. Mais il a toujours été là pour m’aider à relativiser et rebondir !

L’un de ces entretiens s’est révélé payant, puisque Marie-Charlotte s’est vue proposer un contrat à durée indéterminée. Après une semaine de formation, elle a rejoint l’équipe de la boutique lilloise et s’épanouit au quotidien.

Je me sens très bien dans mes nouvelles fonctions. L’équipe se serre les coudes et l’entreprise véhicule de belles valeurs. Je suis au bon endroit ! 

Marie-Charlotte Germe, vendeuse en cosmétique, coachée par le Département.

Pour autant, l’accompagnement assuré par Julien Bossard n’est pas terminé : Je continue à prendre des nouvelles des jeunes que j’accompagne une fois leur contrat signé car c’est une période charnière pour beaucoup d’entre eux. Il est donc important d’être encore présent et de les soutenir.

Crédits photo : IStock

Pour aller plus loin

Retour au sommet