CULTURE, JEUNESSE ÉDUCATION, ENVIRONNEMENT | FLANDRE MARITIME
13 octobre 2022

Marie Cherasse : "Femme ou Homme, on a tous le même droit d'accès aux sciences"

Marie Cherasse est dunkerquoise. Chercheuse en sciences de la matière et en énergie renouvelable, elle vient de recevoir le prix Jeunes Talents L'Oréal-Unesco pour les femmes et la science. Un parcours et un engagement écologique qu'elle souhaite partager avec les jeunes Nordistes. Rencontre.

Quelques mots sur votre parcours et l'objet de votre recherche ?

Marie Cherasse : Après un cursus d'ingénieur et un double master matériaux pour l'énergie et les transports, je mène des travaux de thèse au sein du laboratoire des solides irradiés de l'école Polytechnique.

Mes recherches visent à lutter contre le dérèglement climatique et notamment à développer l'usage de l'énergie solaire pour augmenter l'efficacité des panneaux photovoltaïques. 

Votre enfance dans le Nord a t-elle eu une influence sur votre carrière en science ?

M. C : Sans aucun doute ! Je reste très attachée à mon territoire. Je reviens régulièrement à Dunkerque, pour voir mes proches, profiter des paysages et du carnaval !

J'ai été sensibilisée très jeune par ma famille au réchauffement climatique dû à l'activité humaine et à ses conséquences sur la biodiversité. Les balades dans les dunes, à Zuydcoote... c'est toute mon enfance ! Je me souviens des classes découvertes organisées par mon école (école de la Porte d'Eau) et des actions menées au collège (collège Guilleminot). Ces évènements ont nourri mon désir de préserver ces écosystèmes, ont éveillé ma curiosité scientifique et influencé le choix de mes études. 

Quel message aimeriez-vous transmettre aux jeunes, et en particulier aux jeunes filles ?

Grâce au prix de la bourse L'Oréal-Unesco, j'ai souhaité développer des actions de vulgarisation pour pousser les jeunes à se lancer dans des carrières scientifiques. Je vais intervenir dans les écoles, les collèges et les lycées pour raconter mon parcours. 

J'ai eu des profs formidables qui m'ont encouragée, et d'autres chez qui les stéréotypes avaient la vie dure. J'aimerais que les jeunes filles n'aient plus à subir de préjugés sexistes durant leur scolarité. Aujourd'hui, 33,3% des chercheurs dans le monde sont des femmes, et 28 % en France ! Ce n'est pas représentatif de la société. La science a besoin de tous les talents, le talent n'a pas de genre ! 

Par ailleurs, les jeunes ont les moyens de faire bouger les choses au niveau environnemental, et dans de nombreux domaines. Je voudrais leur dire de ne pas se censurer, de ne pas s'encombrer de l'incapacité des autres à voir leur potentiel. Vous n'avez rien à perdre, foncez ! 

Le Prix Jeunes Talents L'Oréal-Unesco pour les femmes et la science

Pour la 16e édition du Prix Jeunes Talents France, 35 jeunes brillantes chercheuses, doctorantes et post-doctorantes, sont récompensées. Sélectionnées en France par un jury d’excellence parmi 660 candidatures, elles proviennent de France métropolitaine et des régions d’Outre-mer, et sont issues de domaines de recherche très divers (sciences de la matière, de la vie et de l’environnement, de l’ingénieur et de la technologie ou encore issues des sciences formelles). 
Ces jeunes chercheuses qui souhaitent partager et transmettre leur passion pour la science afin d’inspirer les scientifiques de demain représentent la nouvelle génération de chercheuses d’excellence. Leur objectif : mettre fin à l’auto-censure et au manque de confiance des femmes dans les carrières scientifiques et contribuer à renforcer la représentation de femmes audacieuses en science.

Crédits photo : Jean-Charles Caslot – Fondation L’Oréal

Pour aller plus loin