EMPLOI | FLANDRE INTÉRIEURE, FLANDRE MARITIME, MÉTROPOLE
7 mai 2021

Des conseillers emploi transfrontaliers pour trouver un emploi en Belgique

Grâce au projet Interreg "En avant", deux conseillers emploi aident les allocataires du Revenu de solidarité active (RSA) à saisir les nombreuses opportunités d'emploi chez nos voisins belges. Rencontre.

Cathy Swal est conseillère emploi transfrontalier du Département du Nord.

Qu'est-ce que le projet "En avant"?

Cathy Swal : "En avant / Vooruit" est un projet Interreg qui propose aux demandeurs d'emploi un accompagnement sur-mesure pour trouver un emploi en Flandre occidentale. Le projet réunit onze partenaires français, flamands et wallons. Il a démarré début 2019 et devrait s'arrêter fin 2021. 

Logos partenaires

Les opportunités en Belgique sont nombreuses ?

Cathy Swal : En Flandre occidentale, le taux de chômage reste beaucoup plus faible que chez nous, même avec la crise sanitaire. Il vient de passer sous la barre des 5% alors qu'il dépasse les 10% dans les Hauts-de-France. Cette situation s'explique notamment par le fait que 70% des industries agro-alimentaires belges sont situées en Flandre occidentale et qu'elles n'ont pas été impactées par la crise. Il y a donc énormément d'opportunités à saisir dans ce secteur d'activité, mais aussi dans le transport, la logistique ou encore le travail du métal.

Comment bénéficier de votre aide ?

Cathy Swal : Nous sommes deux conseillers emploi transfrontaliers respectivement basés à Roubaix et à Dunkerque. Nous travaillons en étroite collaboration avec les Maisons départementales Insertion et Emploi pour identifier les allocataires du RSA susceptibles d'être intéressés par un emploi en Belgique, mais aussi avec les associations locales d'insertion, les Centres Communaux d'Action Sociale (CCAS), Pôle emploi, etc.

En période "normale", nous organisons des réunions d'information collectives pour présenter le projet "En avant" et proposer à ceux qui le souhaitent d'entrer dans le dispositif. Depuis le début de la crise sanitaire, elles sont remplacées par une vidéo mais nous avons hâte de reprendre les entretiens de visu ! C'est quand même mieux pour créer des liens et cela évite les problèmes de connexion.

illustration

Comment accompagnez-vous les allocataires du RSA ?

Cathy Swal : L'accompagnement peut durer de six mois à un an avec l'objectif d'orienter les bénéficiaires vers un emploi durable. Nous les accompagnons dans la construction de leur projet professionnel en Belgique et dans la réalisation de toutes les démarches administratives. Si besoin, nous les aidons aussi à lever les freins à l'emploi, en résolvant par exemple d'éventuels problèmes de mobilité ou de logement.

Au fur et à mesure qu'on avance, on adapte l'accompagnement à la personne. C'est vraiment du sur-mesure.

Cathy Swal, conseillère emploi transfrontalier

Nous proposons aussi des ateliers d'acculturation au travail en Flandre occidentale, dont certains en partenariat avec la Maison de l'Europe de Dunkerque. On a beau être géographiquement proches, la culture de l'autre côté de la frontière est différente de la nôtre ! Fin mai, nous allons aussi proposer un module de formation pour préparer les bénéficiaires aux entretiens et leur donner les clés pour savoir convaincre en un temps très court.

Quand nous avons des CV qui correspondent à la demande et que les personnes sont déjà motivées, mobiles et volontaires, donc proches de l'emploi, nous les proposons spontanément aux agences d'intérim belges auprès desquelles nous sommes désormais bien identifiés. Récemment, cela a notamment permis à un jeune Nordiste de trouver un job dans une usine belge en moins de 15 jours !

illustration

Quels bilan tirez-vous de cet accompagnement ?

Cathy Swal : En 2020 sur la métropole et en Flandre, nous avons réalisé près de 200 accompagnements dont certains se poursuivent cette année. Au second semestre, une trentaine d'allocataires du RSA avaient déjà trouvé un emploi en Flandre occidentale et près de 70 étaient entrés en formation qualifiante.

Crédits photo : D. Lampla

Pour aller plus loin