SÉNIORS | AVESNOIS
4 août 2022

Plus d'espace et de confort pour les résidents de l'EHPAD de Fourmies

Le Département soutient les personnes âgées qui souhaitent rester à domicile. Il les accompagne également lorsqu'elles ne veulent plus ou ne peuvent plus rester à domicile. Il aide, par exemple, l'EHPAD Victor-Delloue à mieux accueillir ses résidents.

Pendant que des crêpes cuisent dans la cuisine, que des jeux de société font des heureux dans la salle commune, qu'on se fait shampouiner dans le salon de coiffure, des ouvriers s'activent. En décembre, s'ils avancent bien, neuf nouvelles chambres individuelles hébergeront des résidents jusqu'ici en chambre double.

L'EHPAD Victor-Delloue est un ancien hospice bâti en 1870 en forme de U tourné vers la rue. Dans le bâtiment principal et dans une de ses deux ailes vivent 61 personnes âgées dépendantes. Dans l'autre, jusqu'à peu, logeaient des médecins du Centre hospitalier de Fourmies. Ils laissent leur place à de futures chambres de 20m², dotées pour certaines de rails de transfert mais surtout, toutes, d'une salle de bains. 

C'est une première ! , s'enthousiasme Christelle Pailla, responsable de la filière gériatrie de l'hôpital de Fourmies. Les résidents disposent pour l'instant de lavabos et toilettes individuels, mais d'une seule baignoire par étage. Sans le Département, nous n'aurions pas pu le faire : il finance entièrement ces travaux. 

 illustration
Frédérique Seels, vice-présidente du Département en charge de l'autonomie, Mickaël Hiraux, maire de Fourmies, des représentants du Centre hospitalier de Fourmies et du Conseil des ainés de Fourmies ont visité les chambres en travaux dans l'aile sud de la résidence Delloue.

Des chantiers comme ceux-là sont aujourd'hui nécessaires. Les personnes âgées souhaitent avoir une salle de bains dans leur chambre. Ça leur permettra non seulement d'avoir un peu d'intimité mais aussi de conserver plus longtemps leur autonomie.

Frédérique Seels, vice-présidente du Département en charge de l'autonomie des seniors.

Réunir tous les résidents de l'EHPAD sur un même site

Pour l'instant, 61 résidents de l'EHPAD habitent dans la résidence Delloue et 29 autres sont dans le pavillon Michelle-Collet, au Centre hospitalier de Fourmies. Ils vivent dans des conditions hospitalières, explique Christelle Pailla. Ils ne sont pas tous au même étage et se retrouvent à côté des chambre de patients en soins de longue durée. Ce n'est pas idéal. Depuis 2010, l'hôpital se démène pour regrouper tout le monde rue Victor-Delloue.

Chaque fois, le même obstacle a tout bloqué : impossible de boucler le budget qui permettrait de créer une extension à l'arrière de la résidence Delloue. Stéphane Filipovitch, directeur délégué du Centre hospitalier de Fourmies depuis janvier, a découvert le dossier, vu l'importance d'améliorer les conditions de vie des résidents et relancé l'idée.

Le Département a accepté de nous aider un peu plus pour que nous puissions rassembler les 6,5 millions d'euros nécessaires : il nous apporte un million d'euros, détaille le directeur. Nous venons de lancer les appels d'offres. Les travaux devraient s'achever en octobre 2024.

L'extension permettra la création de 29 chambres individuelles, salle de bains incluses. Ce sera un bâtiment ultra-moderne, se réjouit Christelle Pailla. Il comprendra un pôle d'activités et de soins adaptés, un PASA, pour que les résidents souffrant de troubles modérés du comportement puissent participer à des activités de maintien de leurs capacités cognitives, fonctionnelles et sociales.

C'est important pour le Département que les résidents se sentent bien dans leur EHPAD. C'est aussi un investissement : les subventions que nous apportons contribuent à faire baisser le coût à payer par journée par les personnes âgées. Elles permettent en effet aux EHPAD de moins recourir aux prêts et de ne pas reporter le remboursement sur le prix à payer.

Frédérique Seels

Des EHPAD soutenus partout dans le Nord

Cette année, le Département a décidé d'investir 5 millions d'euros pour améliorer le quotidien dans ces structures. Grâce à cette décision forte, les EHPAD du Centre hospitalier de Cambrai vont bénéficier d'une rénovation, l'EHPAD du Pays de Condé et la résidence autonomie Louis-Matthys, à Dunkerque, vont être restructurés. Les Fleurs de la Lys, à Comines, vont achever leur réhabilitation. La résidence autonomie Le Parc, à Saint-Amand-les-Eaux, va se doter d'un nouvel espace de vie. La résidence Simone-Jacques, à Avesnes-sur-Helpe, compte dédoubler les chambres. L'Orée du Mont, à Halluin, sera également aidée.

Crédits photo : Département du Nord -C.Arnould et Form'a Architectes

Pour aller plus loin