HANDICAP | TOUT LE DÉPARTEMENT
17 janvier 2022

Soutien aux aidants : "apprendre à passer la main"

Vous êtes 600 000 dans le Nord à vous occuper d’un proche au quotidien. Un investissement qui peut entraîner des risques d'épuisement. Pour pouvoir être accompagné, un aidant doit d'abord se reconnaître comme tel. Un pas pas toujours évident à franchir, nous explique Eddy Bartier, médecin référent au pôle autonomie d’Hazebrouck.

Pourquoi est-il difficile pour un aidant de se reconnaître comme tel ?

Eddy Bartier : Il y a tout un contexte culturel et générationnel qui empêche de se définir comme un aidant. On est un époux ou une épouse, un enfant. Cela semble naturel de prendre soin de l’autre, c’est normal. On fait les courses, on fait les repas et, petit à petit, ce quotidien prend tout notre temps. Certaines personnes ne veulent pas non plus être reconnues comme aidantes car cet engagement leur paraît insurmontable.

Comment éviter les situations d’épuisement ?

E.B : L’aidant n’est pas un professionnel ! C’est important que le proche reste à sa place de proche. Est-ce qu’un parent en perte d’autonomie attend de son enfant qu’il fasse sa toilette ? Non, il a envie de son affection. Pour ces actes de la vie quotidienne, l’aidant peut passer la main et se faire accompagner. 

Quelles sont les pistes d’évolution ?

E.B : La société a déjà fait beaucoup de progrès en reconnaissant les aidants comme des maillons indispensables au système de santé. Il faut continuer de bien les informer sur les solutions de répit et les prises en charge financières. Développer des groupes de parole pour les aidants est un axe très prometteur. Former les professionnels sur ces questions également. Un diplôme universitaire de l’aidant a d’ailleurs été créé à l’université du Littoral Côte d’Opale en janvier 2020.

Illustration
Eddy Bartier, médecin référent au Pôle Autonomie d'Hazebrouck

Etes-vous aidant ?

Vous vous interrogez sur votre situation ? Le Département du Nord a mis au point un test  pour découvrir quel type d'aidant vous êtes. Il ne vous prendra que 5 minutes et peut vous apporter  beaucoup.
Pour toute question concernant les aides financières, l’accès aux droits, l’offre de solutions de répit : aidant.lenord.fr 

Crédits photo : Cédric Arnould

Pour aller plus loin