EMPLOI | TOUT LE DÉPARTEMENT
23 novembre 2020

Cinq conseils pour réussir votre entretien en visioconférence

À la marge il y a encore quelques mois, les entretiens en visioconférence se développent désormais de façon exponentielle. Nous avons rencontré deux coachs emploi qui vous livrent cinq conseils judicieux pour mettre toutes les chances de votre côté !

Travaillez l’entretien en amont

Bon à savoir : si l’entretien en visioconférence se déroule peu ou prou de la même façon qu’un entretien classique, n’oubliez pas deux règles élémentaires, qui sont de ne pas couper la parole mais aussi de savoir la prendre au bon moment, lance Odette Carette, coach emploi à la Maison départementale Insertion et Emploi (MDIE) de Lille. 

Le candidat ne doit surtout pas hésiter à solliciter notre aide, nous sommes là pour l’aider à se préparer, complète sa collègue Ouahiba Toufik, elle aussi coach emploi dans l’antenne lilloise de la MDIE. Car mettre en avant sa motivation est un exercice qui s'anticipe, en face-à-face comme en visioconférence. 

Une petite astuce à retenir : préparer des petits mémos, des sortes d’anti-sèches à afficher sur le côté de son écran d’ordinateur. Ces notes permettront au candidat de mieux se présenter en trouvant ses mots, de parler plus lentement et de gagner en assurance, précise Odette. 

Vérifiez votre matériel 

Avant tout entretien, vérifiez que vous disposez bien du logiciel qui vous permettra d’entrer en contact avec le recruteur. Vérifiez également votre connexion et votre niveau de batterie, recommande Ouahiba. 

Tout comme il est important de se créer une adresse mail sérieuse et pro, il est également important d’afficher un fond d’écran neutre et de couper toutes les notifications, qui perturbent avec des bruits parasites, poursuit-elle. 

Si vous ne disposez pas d’un ordinateur à votre domicile, les coachs peuvent apporter une solution. Nous disposons de salles, au sein de nos MDIE, dont les allocataires peuvent disposer pour leurs entretiens, informe Odette. Contexte sanitaire oblige, parlez-en là encore avec votre coach afin qu’il puisse mobiliser le matériel en toute sécurité et vous accueillir dans le respect des gestes barrières. 

L’allocataire ne doit pas hésiter à nous en parler. Nous pourrons également le mettre en contact avec l’une des antennes de notre partenaire’Emmaüs Connect, ajoute Ouahiba. L’association, qui œuvre contre la fracture numérique, peut en effet former et donner accès aux outils numériques à des tarifs solidaires.

Préparez-vous comme pour un entretien classique

Vous l’aurez compris, il est important de se mettre en condition et cela passe aussi par la tenue que vous choisirez. Il faut se préparer comme pour un entretien classique, et être bien habillé de la tête aux pieds au cas où, pour une raison ou une autre, vous seriez amené à vous lever, insiste Ouahiba.

En panne de vêtements adaptés ? Parlez-en à votre coach, qui pourra alors solliciter La Cravate solidaire. Il s’agit d’une association partenaire du Département du Nord, qui peut offrir une tenue, mais aussi des conseils personnalisés et une photo de CV de qualité, précise Ouahiba.

Pensez enfin à vous munir d’un stylo qui fonctionne, d’un carnet ou de quelques feuilles, et à vous servir un verre d’eau. 

Mettez-vous à la place du recruteur

Le saviez-vous ? Lors d’un entretien en visioconférence, le langage non verbal compte pour 93% de la communication, contre 80% habituellement. La raison est simple : c’est un face-à-face proche, le recruteur remarquera encore plus les détails.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, plusieurs conseils sont applicables facilement : vous installer sur une table pour vous tenir droit et éviter les positions relâchées, sourire et être ponctuel, commence Odette. 

Trouver un endroit calme, face à un mur neutre, ou alors installer un fond d’écran, poursuit Ouahiba. Porter une tenue dans laquelle vous vous sentirez à l'aise vous permettra d'être plus sûr de vous. Sans trop d'extravagance, ça va sans dire.

Prévoyez un plan B en cas de souci technique 

La visioconférence peut hélas entraîner de potentiels soucis techniques, ne soyez donc pas surpris en cas de coupures ou d’interférences.

Au début de votre entretien, ayez le réflexe de demander au recruteur ses coordonnées pour le rappeler en cas de pépin technique, conseillent les coachs. Et surtout n’oubliez pas : ne paniquez pas, souriez, et rappelez !

Crédits photo : Département du Nord - Cédric Arnould

Pour aller plus loin