DÉCOUVRIR LE NORD | TOUT LE DÉPARTEMENT
3 mai 2021

Ces éleveurs privés de salon, mais pas d'ambitions

Contexte sanitaire oblige, le Salon International de l'Agriculture n'a pas eu lieu cet hiver 2021. Pas question pour autant pour les agriculteurs nordistes de baisser les bras. Rencontre avec deux passionnés qui innovent pour leur exploitation.

Chaque année, nous sommes présents au Salon International de l'Agriculture, c'est un rendez-vous incontournable pour notre famille, raconte Dominique Vaesken, éleveur de rouges flamandes (l'une des trois races locales du Nord) à Saint-Sylvestre-Cappel.

Ce salon est une parenthèse dans notre quotidien mais aussi une réunion d'éleveurs. On se retrouve, on discute, on échange sur nos pratiques

Dominique Vaesken, éleveur de rouges flamandes à Saint-Sylvestre-Cappel

Cela nous manque de ne pas nous retrouver entre agriculteurs mais on se projette déjà sur l'année prochaine en réfléchissant aux animaux que l'on pourra présenter, ajoute Gilles Druet, éleveur d'Imminence, la vache Bleue du Nord égérie de l'édition 2019 du Salon.

Un nouveau fromage dans les Flandres...

Cette année, la plus grande ferme de France a gardé porte close, soit. Mais pas question pour autant de mettre les projets en stand by !

En pleine crise sanitaire, Thomas a eu l'idée de créer un fromage collectif, en partenariat avec deux éleveurs. Notre vache donne une bonne viande, de qualité, au goût persillé, mais son lait est également très apprécié, alors nous avons souhaité le valoriser. En travaillant avec le brasseur de la bière Trois monts, il a donc développé avec le lycée agricole du Quesnoy un nouveau fromage baptisé le Petit Flamand. 

On a longtemps travaillé sur la recette. Maintenant, c'est bon, on la tient et elle est bien sympa !

Thomas Vaesken

Ce fromage, c'est la face visible d'un travail acharné et discret, mené tout au long de l'année pour assurer le bien-être du troupeau. Ces derniers temps, nous avons beaucoup développé l'éco-pâturage autour de Bergues et de Coudekerque. Nous constatons que la longévité des bêtes est meilleure et les maladies plus rares, confie Thomas. Et sans conteste, la viande est meilleure !

...et de la crème glacée à Bavay !

À Bavay, Benjamin Lepoint, éleveur de Prim'holstein (Ferme du Louvion) attend lui aussi avec impatience le retour du salon : On y voit des copains et on se mesure aux meilleurs éleveurs de France.

Passionné et compétitif, l'éleveur aime aussi défendre les valeurs de l'agriculture française sur le célèbre "ring" de la Porte de Versailles. 

Nous avons l'une des plus belles agricultures au monde, avec des cultures respectueuses de l'environnement et un élevage qui se soucie du bien être animal

Benjamin Lepoint, éleveur de Prim'holstein à Bavay

Il faut dire qu'il chouchoute littéralement ses 90 vaches. Dès leur naissance, nous leur portons une attention de tous les instants. Nous sommes des sélectionneurs, comme au football !, poursuit Benjamin.

Avec leurs yeux aguerris d'éleveurs depuis quatre générations, ils repèrent les meilleures vaches : couleur de la robe, qualité du système mammaire, robustesse des membres... Autant que nos vaches soient belles et performantes, vu le temps que l'on passe avec elles !, sourit Benjamin.

Depuis un an, sa ferme a lancé un projet de diversification qui pourrait faire des émules ! Une gamme de crèmes glacées locales et authentiques. On s'est formé, on a élaboré un process, monté un magasin, embauché.... Benjamin ambitionne désormais de développer une gamme complète en crémerie : yaourts, lait et crèmes pour valoriser sous d'autres formes le lait de son troupeau.

Compétiteur dans l'âme, il continue à prendre soin de ses bêtes, du matin au soir. Comme sur une course de fond, il pense déjà aux prochains concours, lui qui a l'habitude d'emmener ses vaches jusqu'en Suisse pour décrocher les plus prestigieux prix européens.

L'agriculture nordiste dans votre salon !

Si le salon de l'agriculture n'a pu se tenir cette année à cause de la crise sanitaire, le Nord met à l'honneur ses producteurs à l'occasion de la semaine de l'agriculture française. Rendez-nous visite sur notre stand virtuel jusqu'au 24 mai !

Crédits photo : Philippe Houzé

Pour aller plus loin