EMPLOI | MÉTROPOLE
15 décembre 2020

Avec la pâtisserie, il a trouvé la recette du succès

Ancien allocataire du RSA, Ali Benouaden a participé à la deuxième édition de Réussir Sans Attendre. En tant que recruteur, pour le salon de thé qu'il ouvrira prochainement à Roubaix.

Tout débute lorsqu’Ali Benouaden pousse les portes de la Maison départementale insertion et emploi (MDIE) de Roubaix il y a deux ans. Allocataire du RSA, après de nombreuses années en tant que pâtissier, ce Roubaisien de 39 ans a déjà un projet en tête.

Je cherchais le lieu idéal pour créer un endroit de convivialité autour de la pâtisserie, se souvient-il. Convaincu par son enthousiasme, son coach emploi le met rapidement en relation avec l’association Roubaix Côté Commerce.

Et tout s’enchaîne : J’avais une idée bien définie et lorsque j’ai rencontré le propriétaire du 4 avenue Jean-Lebas, j’ai su que c’était l’endroit parfait ! L’endroit en question c’est le Grand Café, un des lieux emblématiques de la ville, reconnaissable à son imposante façade haussmannienne.

D'allocataire à chef d'entreprise qui recrute

Avec un espace pâtisserie au rez-de-chaussée et un salon de thé à l’étage, Ali a désormais besoin d’embaucher du personnel. C’est très naturellement que cette année, il a participé à la semaine Réussir Sans Attendre, en tant que recruteur.

J’ai à coeur de mettre l’humain au centre de mon projet. Je suis bien placé pour savoir qu’être au RSA n’est pas simple. Il était évident de me tourner vers des allocataires pour trouver des pâtissiers et des serveurs

Ali Benouaden, patron du Grand Café à Roubaix

Le job dating lui a permis de trouver deux candidats. Deux autres recrutements sont par ailleurs en cours, toujours avec la MDIE, pour compléter l’équipe en vue de l’ouverture du salon en mars.

Toute cette aventure a été possible grâce à de belles rencontres. C’est en se serrant les coudes que tout devient possible… j’en suis la preuve ! 

Pour aller plus loin