AMÉNAGEMENT CADRE DE VIE, JEUNESSE ÉDUCATION | DOUAISIS
24 novembre 2022

À Écaillon, une nouvelle cantine baptisée Cantoque

Des bons repas. Du confort. De l'espace. La Cantoque a plus d'un tour dans son sac : elle propose également aux écoliers une salle de détente et bientôt une aire de jeux de 400 m².

En deux temps trois mouvements, les tranches de fromage, les compotes et les yaourts rejoignent les étagères du self. Il n'en faut pas davantage pour que les carafes d'eau soient posées près de la table de tri des déchets et les assiettes sur les tables des tout-petits. Désormais, c'est à la Cantoque que 140 des 200 élèves d'Écaillon déjeunent les jours d'école mais aussi d'accueil de loisirs.

Avant, le midi, 70 enfants de l'école primaire François-Pierrard partaient manger dans la salle des fêtes communale et 70 de l'école Simon-Martin dans la salle de sports du centre social Jean-Moulin. Il fallait marcher jusque-là, par tous les temps. Pour la sécurité des enfants et leur confort, ce n'était pas idéal, explique Georges Cino, maire de ce village de l'est du Douaisis de 2000 habitants. Trouver une solution est devenue ma priorité.

Construire deux cantines ? Trop coûteux, balaie l'élu. Et ça ne permettait pas aux enfants des deux écoles de se rencontrer.  Un kilomètre et demi sépare le centre du village de la cité minière Vuillemin. Entre les deux, peu d'échanges. La Cantoque, subventionnée par le Département, a permis de créer le lien.

La réalisation de la Cantoque permet aux écoliers d'Écaillon de déjeuner dans de bonnes conditions. Le Département soutient ces projets locaux qui permettent d'améliorer le quotidien des Nordistes, quel que soit leur âge.

Nicolas Siegler, vice-président en charge de l'Aménagement du territoire et du canal Seine-Nord Europe

Un self comme au collège

Derrière l'école François-Pierrard, la municipalité a eu la possibilité d'acheter un terrain en 2015. L'an dernier, entre février et septembre, 14 modules préfabriqués s'y sont assemblés pour créer une cantine Haute Qualité Environnementale d'environ 500 m². 

illustration
Valérie Herbaut, responsable de la cantine et employée municipale depuis vingt-deux ans.

Les entrées et les desserts sont à la libre disposition des enfants. Les plats restent à bonne température grâce à un bain-marie à air chaud. Les écoliers se servent, desservent leurs assiettes, trient les déchets comme ils le feront plus tard au collège. Seuls les petits sont servis à table.

Le menu coûte 3,10€ en tarif plein. Nous faisons appel à Sobrie restauration pour les repas, détaille Georges Cino. L'entreprise les confectionne à Tourcoing. Le pain, lui, vient d'Auberchicourt. C'est très bon, précise le maire qui y mange chaque midi. 

Quatre employées municipales orchestrent le coup de feu. On préfère travailler ici, tranche sans hésiter Nathalie Vanrapenbusch. Tout est adapté à nos besoins. La Cantoque a prévu des vestiaires, sanitaires et douches pour elles. Surtout, elle leur offre un réel matériel de cantine.

Dans la salle des sports, on devait charrier les plats jusqu'aux tables, ramener les assiettes sales dans une cuisine où les bacs à vaisselle, trop profonds, donnaient vite mal au dos, détaille Valérie Herbaut, responsable de la restauration scolaire. Les sanitaires étaient dans un autre bâtiment. Il y faisait (trop) chaud l'été, (trop) froid l'hiver et c'était bruyant à chaque fois : le lieu n'était pas insonorisé.

illustration
Nathalie  Vanrapenbusch, employée municipale, et Georges Cino au moment du repas.

Dans la salle des fêtes, il fallait installer les tables chaque lundi, les ôter chaque vendredi car l'endroit était loué les week-ends. La Cantoque solutionne tous ces écueils et un bus permet aux enfants de Simon-Martin de venir chaque jour.

De la détente pour petits et grands

Si les employés gagnent en confort de travail, les écoliers ne sont pas en reste. Une fois leur repas fini, ils peuvent aller jouer dans la cour de l'école François-Pierrard s'ils le souhaitent ou rejoindre la salle de détente de la Cantoque. Dans ses 120 m² aussi lumineux que la cantine, ils trouvent tables, chaises, fauteuils moelleux mais aussi théâtre de marionnettes en bois, mini baby-foot, terrain de basket de table, Puissance 4 géant et de nombreux autres jeux durables.

Bientôt, une aire de jeux viendra compléter celle que les enfants ont décidé d'appeler la Cantoque. La municipalité a acheté 400 m² attenant à un agriculteur. Dans les prochains mois pousseront là toboggans, balançoires et d'autres jeux d'extérieurs. Les écoliers devraient être ravis.

Crédits photo : C.Di Matteo

Pour aller plus loin