JEUNESSE ÉDUCATION | FLANDRE MARITIME
4 juillet 2022

Au collège de Watten, 4 nouvelles salles de classe et un CDI rénové

Encore plus beau, et encore plus grand ! Dès la rentrée, les élèves du collège Jacques Prévert pourront profiter de quatre nouvelles salles de classe construites par le Département pour faire face à une hausse des effectifs. Le CDI a aussi été entièrement rénové.

Avec son toit en dents de scie, le nouveau bâtiment construit dans l'enceinte du collège fait penser à une petite usine. Mais ici pas de briques et encore moins de travail à la chaine, le bâtiment tout de blanc et de bois a été pensé pour le bien-être des collégiens.

Un bâtiment préfabriqué à ossature bois

Quand on pousse la porte de l'une des quatre nouvelles salles de classe, ça sent bon le bois. Il y a les poutres apparentes, mais le bois habille aussi les murs et une partie du plafond, contribuant ainsi à rendre l'acoustique particulièrement douce.

Un préfabriqué, ce n'est plus une boîte laide, mal isolée et sans confort, posée sur quatre parpaings !, s'amuse l'architecte lillois Emmanuel Cordonnier qui a imaginé le bâtiment. Chaque classe dispose de fenêtres tout en longueur astucieusement positionnées sur le toit.

Elles permettent donc de voir le ciel, mais rien d'autre de ce qui se passe au dehors : cela donne l'impression d'être dans une bulle, poursuit-il. Un effet "cocon" accentué par la douceur de la lumière qui passe par ces fenêtres orientées au Nord.

Pour Marie Cieters, vice-présidente du Département chargée de l'Éducation et des Collèges, cette construction donne aussi du sens à tous les projets menés avec les élèves sur le développement durable. 

Les nouvelles salles sont équipées de tableaux blancs interactifs, de mobilier neuf et d'un système de chauffage modulable, géré depuis le bâtiment principal du collège.

C'est un très beau produit fini, un équipement qualitatif et chaleureux qui constitue un vrai "plus" pour notre établissement ! Il s'intègre bien au paysage et répond bien au bâtiment existant.

Athos Cousin, principal du collège Jacques Prévert de Watten

Comme les élèves de troisième qui partent au lycée, Athos Cousin n'aura pas le temps d'en profiter. Son départ en retraite est imminent mais il est formel, les élèves sont curieux et impatients de découvrir ce nouveau bâtiment dans lequel ils savent qu'ils vont se sentir bien

Un CDI pensé pour ses utilisateurs

Si les collégiens vont devoir attendre la rentrée pour investir les salles toutes neuves, cela fait déjà plusieurs mois qu'ils se sont appropriés leur nouveau CDI. Entièrement rénové et remeublé par le Département, il a aussi été entièrement repensé. Pour imaginer cette nouvelle version de notre CDI qui fait quand même 170m2, j'ai beaucoup travaillé sur deux choses : le "design thinking" et l'affordance, explique Béatrice Wiscart, professeure documentaliste.  

Le "design thinking" signifie qu'on est partis des besoins des élèves, de ce qu'on voulait qu'ils puissent faire au CDI, pour repenser l'espace. Dans ce lieu modulable et ludo-pédagogique, on peut donc désormais aussi bien travailler en groupe que seul, on peut lire, faire un jeu ou visionner un contenu vidéo. 

  • 1/2
  • 2/2

Quatre grandes zones sont clairement identifiables, notamment grâce à des couleurs qui évoquent les 4 saisons mais qui suggèrent surtout ce qu'on peut y faire. C'est ça l'affordance, les caractéristiques d'un lieu qui montrent ce pour quoi il a été fait. Et ça passe notamment par les couleurs et le mobilier.

Ici de gros poufs gris, là de petits canapés vert pâle, toujours est-il que pour Cézarie et Jules, élèves de 5e, c'est beaucoup plus spacieux, plus confortable et lumineux qu'avant. Du coup, on a envie d'y aller. Gageons qu'il en sera de même avec les nouvelles classes.

Chiffres clés

D'une superficie de 55 m2 chacune, les quatre nouvelles classes vont porter la capacité d'accueil de l'établissement à 575  élèves. D'un montant total de 810 000€, les travaux du nouveau bâtiment ont été financés par le Département du Nord à hauteur de 639 900 € et par le Département du Pas-de-Calais à hauteur de 170 100€. Le collège accueille en effet de nombreux élèves domiciliés dans le département voisin du nôtre.

Crédits photo : Département du Nord, Ph. Houzé - agence d'architecture Cordonnier

Pour aller plus loin