JEUNESSE ÉDUCATION | AVESNOIS
29 avril 2022

Au collège, ces éducateurs luttent contre le décrochage scolaire

Les Acteurs de liaison sociale en milieu scolaire (ALSES) sont des éducateurs spécialisés qui ont la particularité d'accompagner les jeunes dans leur environnement de vie quotidien, mais aussi au sein même du collège. Rencontre avec Julien Cauderlier, qui exerce cette mission essentielle depuis sept ans.

À Fourmies, au collège Léo Lagrange, la porte du bureau de Julien Cauderlier est toujours ouverte. Cet éducateur spécialisé de l'Association d'éducation et de prévention (AEP) a en effet une autre casquette : celle d'Acteur de liaison sociale dans l’environnement scolaire (ALSES). 

Les ALSES sont des éducateurs professionnels, salariés de différentes associations de prévention spécialisées financées par le Département. En 2021, ils étaient 73 répartis sur tout le territoire, avec une cinquantaine de postes créés depuis six ans.

Je fais partie d’une équipe composée d’éducateurs, d’une psychologue et d’une médiatrice scolarité. Cela permet de passer le relais si besoin, et d’avoir un regard global sur les jeunes, explique Julien Cauderlier.

Créer des liens et ne jamais lâcher

Deux demi-journées par semaine, il assure une permanence au sein de l'établissement. Soit les élèves viennent spontanément me voir, soit je les invite à venir, par exemple si une situation d'isolement ou de mal-être a été repérée, explique-t-il. L'ALSES travaille en étroite collaboration avec l’équipe éducative et l’assistante sociale du collège mais bénéficie d’une certaine autonomie pour assurer sa mission : lutter contre le décrochage scolaire en repérant les freins à la scolarité, puis en agissant pour les lever.

Et si la tâche est loin d'être simple, elle est facilitée par le fait que l'ALSES peut voir les collégiens en dehors de l'établissement, dans leur environnement de vie quotidien. Si un élève est exclu du collège, Julien Cauderlier continue donc à le voir. Créer des liens de confiance avec le jeune et sa famille permet de garder le contact même quand le parcours scolaire est chaotique. Maintenir le lien, c'est primordial.

L'ALSES est à l'écoute des jeunes mais aussi de tout ce qui se passe autour. Cela permet de bien comprendre les situations, de relativiser les urgences et d'avoir une vision complète avant d'intervenir. Mais on sait aussi être réactifs !

Julien Cauderlier, ALSES

En agissant comme un tampon qui permet d'atténuer les tensions, en montant des projets avec des partenaires extérieurs (clubs de sport, centres sociaux culturels, etc.), l'ALSES remobilise les décrocheurs et aide certains parents à franchir les portes du collège. Avec un seul mot d’ordre : ne jamais abandonner.

Crédits photo : D. Lampla

Pour aller plus loin