SPORT , DÉCOUVRIR LE NORD | VALENCIENNOIS
11 juin 2021

Après le Mont-Blanc, il s'attaque à nos terrils

L'athlète Luca Papi a délaissé les montagnes pour nos terrils et parcourt en ce moment même le bassin minier. Un périple de 350 km à l’assaut de notre patrimoine classé à l‘Unesco. Nous l'avons rencontré juste avant le grand départ.

Luca Papi, vous êtes une référence française de l’ultra-trail, pouvez-vous nous parler de cette discipline ?

Luca Papi : L’ultra-trail est une course en milieu naturel qui dépasse les 80 kilomètres, avec des dénivelés et des chemins techniques. J’ai débuté la discipline en 2010. J’étais alors pompier volontaire et je me suis lancé un défi : le semi-marathon de Paris. Un défi en entraînant un autre, j’ai ensuite couru le cross du Mont Blanc (ndlr : 23 kilomètres), et j’ai enchaîné sur un 50 puis un 100 kilomètres… et ainsi de suite !

Cette fois-ci, vous vous attaquez à un relief tout à fait inédit…

Luca Papi : Oui, la Mission bassin minier m’a contacté afin de parcourir le territoire d’est en ouest dans le but de le faire reconnaître comme un lieu de trail. Je vais donc traverser l’ensemble des grands sites : de Chabaud Latour, à Condé-sur-l’Escaut, au pied du chevalement Ledoux, jusqu’à Loos-en-Gohelle où j’arriverai samedi soir. C’est un projet qui change de l’ordinaire et qui m’a plu immédiatement !

Vous êtes Italien de naissance, quelles sont vos premières impressions sur le Nord depuis votre arrivée mardi soir ?

Luca Papi : Avec ses plats et ses terrils, le bassin minier est très contrasté, très particulier. J’ai hâte de débuter la course ! Je suis aussi emballé par ce projet car je vais traverser des sites historiques et un territoire très riche, pour sa physionomie bien sûr, mais aussi sur le plan humain. Je tiens d’ailleurs à saluer les Nordistes pour l’accueil chaleureux qu’ils me réservent depuis mon arrivée !

Pour suivre la course de Luca Papi en direct, rendez-vous sur sa page Facebook

Crédits photo : Département du Nord - D. Lampla

Pour aller plus loin

Retour au sommet