AMÉNAGEMENT CADRE DE VIE | CAMBRÉSIS
14 janvier 2020

Une stratégie pour l’avenir du Cambrésis

A l'instar du Bassin minier et de l'Avesnois, le Cambrésis va bénéficier d'un ambitieux plan de développement, porté par l'Etat et le Département du Nord.

Avec ses 162 000 habitants et ses 116 communes, l'arrondissement du Cambrésis offre un visage très diversifié, mêlant pôles urbains et vastes espaces ruraux. Il cumule cependant de nombreuses difficultés socio-économiques.

C’est pourquoi le Département et l’Etat ont décidé de s'associer pour proposer un plan stratégique de développement du Cambrésis, à l’horizon 2027.

Illustration
Michel Lalande et Jean-René Lecerf, accompagnés de Raymond Yeddou et Nicolas Siegler.

Ce plan, signé en début d'année par Jean-René Lecerf, président du Département du Nord, et Michel Lalande, préfet du Nord, en présence de Nicolas Siegler, vice-président du Département du Nord en charge du Renouveau des territoires, et de Raymond Yeddou, sous-préfet de l'arrondissement de Cambrai, permettra d'impulser une nouvelle dynamique pour le sud du département, en complément de l’Engagement pour le renouveau du Bassin minier et du Pacte pour la Réussite de la Sambre-Avesnois-Thiérache.

Des opportunités exceptionnelles pour le Cambrésis

Pour Jean-René Lecerf, Il fallait agir pour le Cambrésis, comme on a agi pour le Bassin minier et la Sambre-Avesnois. Dans le Cambrésis, s’ouvrent des opportunités exceptionnelles avec la réalisation du Canal Seine-Nord Europe et de la reconversion de la base aérienne 103 en site logistique E-Valley.

Les objectifs de cette stratégie reposent notamment sur le développement durable, l’innovation, l’emploi, l’aménagement du territoire, la transition industrielle et solidaire.

Pour Michel Lalande, Préfet du Nord, le Cambrésis bénéficie enfin d'une lumière après une longue nuit. Les perspectives sont excellentes avec les projets d'infrastructures en cours, ce qui permettra d'irradier ce territoire avec des emplois.

Tous les acteurs de l’avenir du Cambrésis, Département, Etat, Région, communes et intercommunalités, se retrouveront au printemps 2020 pour s'accorder sur des engagements précis et concrets, avec l'objectif de premiers résultats dès 2021.

Pour aller plus loin