CULTURE | MÉTROPOLE
25 janvier 2022

Un jour, une œuvre : portait de Jules Émile Maillot à la Maison natale Charles de Gaulle

Jules Émile Maillot était le grand-père maternel du général de Gaulle. Ce dernier est l’un des personnages majeurs mis en valeur à la Maison natale Charles de Gaulle.

Deux mois après la naissance de son petit-fils Charles de Gaulle, Jules Émile Maillot décède le 25 janvier 1891, au 9 rue Princesse à Lille. Bien que la majorité de ses petits-enfants ne l’ait pas connu, il reste très présent dans les conversations familiales. Les enfants de Gaulle connaissaient ainsi leur grand-père grâce à ces récits familiaux. Revenons sur la vie de ce notable lillois à travers son portrait peint en 1873 par l’artiste lillois, Alphonse Victor Colas.

Un chef d'entreprise prospère

Au moment de la réalisation de cette œuvre, Jules est âgé de 54 ans : c’est un chef d’entreprise prospère qui vient d’acquérir la maison du 9 rue Princesse, demeure destinée à loger son épouse et ses cinq enfants.

Cette huile sur toile, achetée par la Maison natale Charles de Gaulle en 2018 après le décès d’un descendant, était probablement exposée dans le Petit Salon, dans la seconde partie du 19e siècle afin d’asseoir la réputation du maître des lieux. En effet, lorsque Jules Émile Maillot dirigeait son entreprise, ses clients et collaborateurs attendaient leurs rendez-vous et s’entretenaient avec lui dans ce lieu feutré qui remplit des fonctions d’accueil, d’attente et d’apparat.

Cette première pièce permettait au maitre des lieux de montrer son rang social et son appartenance à la société bourgeoise. La tenue vestimentaire élégante, le regard plein d’assurance et la posture affirmée renseignent les visiteurs sur leur hôte : un homme sûr de lui et expérimenté dans le commerce.

Un industriel du textile

Après des études au lycée de Douai, Jules Émile décide de s’initier au commerce et à la comptabilité. C’est tout jeune homme qu’il a fondé son entreprise en s’associant avec un Anglais du nom de James Oldknow afin de développer l’industrie de la guipure (étoffe qui ressemble à de la dentelle) et de la tulle. Il possédait avec son associé, en plus de la fabrique lilloise, une seconde fabrique située à Nottingham, en Angleterre.

Jules Émile Maillot était un homme téméraire qui aimait l’innovation ainsi que la modernité. Jovial et dévoué à son travail, il excellait dans le travail ce qui a valu à sa fabrique de textile des prix prestigieux comme deux médailles d’argent lors des expositions universelles de Paris en 1855 et 1878 pour la modernité de ses machines et la créativité qui transparaissait de ses produits.

Sa maison du 9 rue Princesse témoigne de son goût pour la nouveauté : les décors en vogue au 19e siècle (peintures en faux bois et faux marbre, papiers peints colorés etc.) sont en effet réapparus lors de la restauration de cette demeure en 2020.

Crédits photo : Département du Nord -C.Arnould - Photo d'ouverture : Alphonse-Victor COLAS, Portrait de Jules Émile Maillot, huile sur toile, 1873, Achat (2018)

Pour aller plus loin