CULTURE | TOUT LE DÉPARTEMENT
17 décembre 2020

Un jour, une œuvre : le jardin d'hiver

Aujourd'hui, la Maison natale Charles de Gaulle nous offre un saut dans le temps en nous ouvrant les portes de son jardin d'hiver. Fraîchement rénovée, cette magnifique pièce de la demeure familiale nous fait partager un peu de l'enfance du Général.

Pour le 130ème anniversaire de la naissance de Charles de Gaulle, sa maison natale fut l’objet d’une campagne de travaux d’envergure. L’habitation fut complétement rénovée telle qu’elle existait entre 1890 et 1912 lors de son enfance.

Le jardin d’hiver, pièce emblématique de la maison, fut l’objet d’une attention toute particulière. Grâce à de rares photographies de famille et aux découvertes faites lors des travaux en 2020, cette pièce a pu être restituée à l’identique de ce que connut le jeune Charles.

Illustration
Les trois sœurs de Corbie devant la véranda

Le jardin d’hiver est une pièce régulièrement présente au sein des maisons bourgeoises du 19ème siècle. Appelée également véranda, mot d’origine portugaise, cette pièce est à la mode à la Belle Époque. Utilisée comme salon ou jardin d’hiver, la verrière reçoit la lumière et la végétation apporte une touche d’exotisme.

Ce type de construction, par son assemblage et ses matériaux, permet de véritables prouesses architecturales. La structure de fer, la couverture en écaille de verre, la marquise, les lambrequins et les vitraux sont caractéristiques des ouvrages de l’époque.

  • 1/2 - L'extérieur du jardin d'hiver, après rénovation
  • 2/2 - L'intérieur du jardin d'hiver, après rénovation

Le jardin d’hiver, grâce à son décor moins sévère et à ses nombreuses plantes, sert aussi par temps de pluie, de salle de jeux. Les enfants de la famille aiment s’y rassembler pour s’amuser avec toutes sortes de jeux. Ici se sont tenus d’interminables batailles de soldats de plomb entre Charles, ses frères et ses cousins Maillot et de Corbie.

Crédits photo : les trois soeurs de Corbie : Maison natale Charles de Gaulle / jardin d'hiver rénové : Philippe Houzé

Pour aller plus loin