CULTURE | MÉTROPOLE, TOUT LE DÉPARTEMENT
11 décembre 2020

Le berceau de Charles de Gaulle de retour à la maison

Plus que centenaire, le berceau du plus illustre des Lillois n'était plus très présentable. Jusqu'à ce que les mains expertes d'une équipe de restaurateurs lui prodiguent leurs soins et lui permettent de réintégrer la maison rénovée.

Vieux-Lille, jeudi 10 décembre. C'est l'heure du déjeuner et la rue Princesse est déserte, ou presque.

Devant le numéro 9, un petit attroupement s'est formé autour du transporteur tout jute arrivé de région parisienne avec un colis pour le moins précieux : après un mois et demi d'absence, le berceau de Charles de Gaulle est de retour à la Maison natale.

Restaurer sans interpréter

Une armature en métal et des morceaux de coque en corde. C'est tout ce qu'il restait du berceau de Charles de Gaulle avant son départ de Lille, à la mi-octobre. Jusqu'à la fermeture de la maison natale pour travaux, la relique faisait encore bonne figure sous son amas de voiles en dentelle. Mais il était devenu urgent de se pencher sur ce berceau, ne serait-ce que pour le préserver.

Autour de cet objet historique, nous avions une triple mission, explique Michaela Florescu, coordinatrice du projet de restauration du berceau : conserver l'existant afin d'éviter qu'il ne continue à se dégrader, restaurer les parties visibles et restituer les éléments manquants.

Un travail d'orfèvre mené par cinq spécialistes pour que l'alliance du neuf et de l'ancien aboutisse à un résultat cohérent.  À chaque étape, nous avons pris le temps de la réflexion sur ce qui allait être fait et pourquoi. Nous voulions que ça soit clair pour l'institution départementale, pour le public et pour les générations futures, poursuit Michaela Florescu.

Et pour cause : il n'existe aujourd'hui aucun document connu qui aurait permis de reproduire le berceau de Charles de Gaulle à l'identique. Les restaurateurs se sont donc basés sur des catalogues et des peintures d'époque pour donner à voir tous les éléments constitutifs du berceau sans aller dans l'interprétation.

Illustration
Marie Lefebvre, directrice de la Maison natale, montre une photo du berceau avant restauration.

Sur l'armature en métal torsadée, les retouches de peinture sont quasi invisibles à l'œil nu. Dans le filet de la nacelle s'entremêlent désormais ancienne et nouvelle cordes, qu'on ne peut distinguer l'une de l'autre qu'en observant de près leur sens d'enroulement.

Un matelas, un tour de lit sobrement découpé et un petit oreiller en coton et drap de lin anciens ont pris place dans la nacelle entourée d'un tulle si discret qu'on en oublierait presque que c'est lui qui supporte le poids.

Un voile vient finir d'habiller le tout : il ne manque plus que les visiteurs !

Un patrimoine exceptionnel

Le berceau a repris place dans la Maison natale Charles de Gaulle, entièrement restaurée, remeublée et redécorée. Après un an de travaux d'envergure, elle est prête à rouvrir ses portes dès que la situation sanitaire le permettra.

Participez à ce projet historique !

Jusqu'au 31 janvier, vous pouvez encore prendre part à la préservation de l'extraordinaire patrimoine lillois que représente la Maison natale. Pour contribuer à la souscription publique organisée par le Département sous l'égide de la Fondation du patrimoine, rendez-vous sur www.fondation-patrimoine.org/60685

Crédits photo : Département du Nord, P. Houzé, C. Arnould

Pour aller plus loin

Retour au sommet