SPORT , CULTURE | TOUT LE DÉPARTEMENT
27 septembre 2021

Un jour, une œuvre : la mémoire de Paris-Roubaix

Rendez-vous le 3 octobre pour la 118e édition de Paris-Roubaix ! Pour l'occasion, les Archives départementales du Nord nous rappellent l'histoire de cette course légendaire liée à notre département.

Le Paris-Roubaix est une course devenue mythique aujourd’hui mais qui a connu des débuts difficiles en 1896, lors de sa création par l’industriel roubaisien Théodore Vienne.

À cette époque, les courses sur route sont en effet difficiles à organiser en raison de la médiocrité du réseau routier qui fait prendre trop de risques aux coureurs et limite la vitesse. Les compétitions sur pistes, plus rapides et spectaculaires, sont alors préférées par le public.

Le Paris-Roubaix s’impose quand même comme l’un des grands classiques du genre au début du 20e siècle sous l’impulsion de l’organisateur de la course, le journal L’Auto. La Première Guerre mondiale l’interrompt et sa première édition d’après-guerre élève cette course au rang de mythe.

Les coureurs cyclistes traversent en effet les régions dévastées par les combats que les journalistes qualifient d’"enfer du Nord". L’exploit des cyclistes apparaît dès lors comme une transposition sportive du défi que devront relever les populations du Nord et du Pas-de-Calais pour se reconstruire et reconstruire leurs territoires.

"L’enfer du Nord" est né et finit ensuite par désigner non plus les ravages de la guerre, mais un réseau routier marqué par les pavés qui rendent la course particulièrement technique et parfois périlleuse pour les cyclistes.

La première arrivée de la course au stade vélodrome de Roubaix aura lieu en 1936. Une arène pour ces gladiateurs du bitume qui considèrent cette course comme "la reine des classiques", un rendez-vous à ne pas manquer.

Seules les deux guerres mondiales et la pandémie de Covid ont eu raison de l’organisation de cette course. Rendez-vous donc ce dimanche 3 octobre pour cette 118e édition du Paris-Roubaix.

Pour aller plus loin

Retour au sommet