CULTURE | TOUT LE DÉPARTEMENT
3 février 2021

Un jour, une œuvre : "Auprès de moi toujours"

Si vous ne connaissez pas encore ce roman, le Forum départemental des Sciences vous fait découvrir "Auprès de moi toujours" de Kazuo Ishiguro, Prix Nobel de Littérature en 2017. L'auteur y soulève d'importantes questions de bioéthique.

Ce très beau roman débute comme un récit classique : une jeune femme se souvient de ses années d’école au sein d’un pensionnat idyllique de la campagne anglaise. Elle y raconte l’attention portée au bien-être et à l’épanouissement des enfants, la découverte de l’amitié puis de l’amour, ses peines et ses petits bonheurs…

Mais à l’aune de sa vie d’adulte, l’héroïne s’interroge surtout sur le sens de cette éducation, et rapidement le lecteur ressent un malaise qui ne cesse de croître. On comprend alors le rôle que la société a choisi d’assigner à ces enfants devenus adultes…

Progressivement, une dystopie s’installe, dans une Angleterre presque contemporaine. Le lecteur découvre le statut des personnages et le sort qui leur est réservé, et comprend que cette société a fait des choix radicaux en matière de bioéthique pour le « progrès » de la médecine.

La narration au style retenu et la subtilité des personnages rendent cette histoire bouleversante et ce roman difficile à oublier. A sa sortie en 2005, il a d’ailleurs connu un très grand succès, considéré comme l’un des meilleurs romans anglais de l’époque, et a ensuite été adapté au cinéma sous le titre Never let me go.

En 2017, Sara Danius, secrétaire perpétuelle de l’Académie suédoise, a dit ceci de l’auteur lors de la remise du prix Nobel : « Ishiguro (…) a révélé, dans des romans d'une grande force émotionnelle, l'abîme sous l'illusion que nous avons de notre relation au monde ».

Un roman riche et subtil, à (re)découvrir sans hésitation !

Crédits photo : éditions Gallimard

Pour aller plus loin