CULTURE | MÉTROPOLE
12 novembre 2021

Un jour, une œuvre : le berceau de Charles de Gaulle

En octobre 1982, Philippe de Gaulle offre à la Maison natale Charles de Gaulle le berceau qui a accueilli les premiers moments de la vie de son père. Soigneusement restauré, il est visible au 9 rue Princesse, à Lille.

Il se trouve au premier étage de la Maison natale Charles de Gaulle, dans la chambre même où il a vu le jour le 22 novembre 1890. Un petit berceau en fer tordu, composé d’une nacelle montée sur une structure métallique à deux pieds. Il est caractéristique de la seconde partie du 19e siècle.

Les grandes enseignes parisiennes proposaient ces modèles à la vente. Celui ayant bercé le jeune Charles de Gaulle aurait été acheté probablement à la fin des années 1880. L’ainé de la fratrie de Gaulle, Xavier, est en effet né le 9 novembre 1887, au 9 rue Princesse lui aussi. Autre fait qui le laisse à penser :  un modèle identique figure dans un catalogue du magasin Au Bon Marché consacré à la literie, en 1881.

Philippe de Gaulle a accompagné le berceau d'un mot, en 1982. Ci-joint le berceau qui a porté mon père durant les premiers mois de son existence à Lille, et aussi ses 3 frères Xavier, Jacques, Pierre et sa sœur Marie-Agnès. Selon l’Amiral, il a ensuite quitté la demeure des grands-parents maternels pour celle de Marie-Agnès qui s'en est servi pour ses propres enfants.

Quatre restauratrices du patrimoine 

 À force d’être manipulé par les visiteurs depuis 1982 malgré les interdictions et en l’absence de professionnels du patrimoine au sein du musée avant le début des années 2000, le berceau s’était considérable dégradé.

Lors de la rénovation de la Maison natale Charles de Gaulle effectuée en 2020 par le Département du Nord, le berceau a lui aussi été restauré par 4 restauratrices du patrimoine, chacune étant spécialisée dans le traitement d’un matériau, et une couturière.

Il a été dépoussiéré et décrassé, le métal a été traité, les soulèvements de peinture ont été corrigés. Des fac-similés ont été réalisés pour restituer le tour de lit, le matelas et le rideau. Ces accessoires sont simples et blancs étant donné l’absence d’information que nous avons sur la manière dont Jeanne de Gaulle, la mère du général, a habillé le berceau de ses enfants.

Pour aller plus loin

Retour au sommet