CULTURE, JEUNESSE ÉDUCATION | TOUT LE DÉPARTEMENT
20 novembre 2022

Des jeunes Nordistes en haut de l'affiche

Récompensé au Festival de Cannes, le film "Les pires" raconte l'expérience de quatre jeunes choisis pour participer à un tournage dans une cité. Une fiction qui rejoint la réalité, à découvrir en avant-première à l'UGC de Lille le 21 novembre à 20h en présence de l'équipe du film.

Cité Picasso à Boulogne-sur-Mer. Un tournage se prépare. Quatre ados, Lily, Ryan, Jessy et Maylis sont choisis pour jouer dans le film. Dans le quartier, tout le monde s'étonne : pourquoi n'avoir pris que "les pires" ? . Voilà le synopsis du film "Les pires", réalisé par Romane Guéret et Lise Akoka. Pour ce premier long métrage, elles ont reçu plusieurs prix, dont le Grand Prix dans la sélection "Un Certain Regard" au Festival de Cannes.   

Pour mettre en scène un film dans un film et construire les personnages, trois années de travail ont été nécessaires. Ce qui fait la force du projet, c'est le recours au casting sauvage expliquent-elles. Les réalisatrices sont allées à la rencontre d'une centaine d'enfants, avant même que les rôles soient écrits, pour s'imprégner du langage et des personnalités. Un second casting dans le Nord a eu lieu à la sortie des écoles, des collèges, des maisons de quartier, des centres éducatifs, pour trouver les quatre jeunes qui joueraient les rôles principaux.

Trois jeunes Nordistes révèlent leur talent

C'est ainsi que Timéo Mahaut, originaire de Douai, Loïc Pech de Dunkerque et Mallory Wanecque de Valenciennes ont été retenus pour interpréter respectivement les rôles de Ryan, Jessy et Lily. 

  • 1/3
  • 2/3
  • 3/3

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que leur présence crève l'écran. Ce qui comptait le plus dans dans cette longue quête qu'est le casting, c'est la capacité à jouer, à restituer quelque chose de la vie. Peu ont ce talent, qui demeure inexplicable, le reste s'acquiert par le travail racontent les réalisatrices. 

"Les pires" oscille constamment entre réalité et fiction. C'est un cinéma réaliste qui recherche la porosité avec la vie et par cette mise en abyme interroge le spectateur : les pires peuvent devenir les élus, les héros. Peu importe le milieu d'origine ou son éducation, le don transcende la logique de classe. C'est un hommage à tous les enfants cabossés par l'existence. 

Avant-première le 21 novembre

"Les pires" sortira en salle le 7 décembre. Vous pouvez le découvrir en avant-première le 21 novembre à 20h, au cinéma l'UGC, rue de Béthune à Lille, en présence des jeunes comédiens et de la réalisatrice. 

Crédits photo : En photo de gauche à droite : Timéo Mahaut (Ryan) Johan Heldenbergh (Gabriel) et Mallory Wanecque (Lily). Crédit : Éric Dumont - les films Velvet

Pour aller plus loin