CULTURE, DÉCOUVRIR LE NORD | AVESNOIS
17 février 2022

Bienvenue à Pansard, nouveau géant du Nord à Trélon !

Avec son visage rubicond et son ventre rond, Pansard est prêt à rejoindre sa confrérie pour la saison du carnaval ! Un rêve devenu réalité grâce au talent des artisans locaux, avec le soutien du Département du Nord.

Dans l'atelier de vannerie Artsalix de Pascal Harbonnier à Féron, les membres de la confrérie de Saint Pansard n'en croient pas leurs yeux. C'est exactement comme ça que je l'imaginais ! s'enthousiasme Marc Goujard, secrétaire général de l'association.

Encore quelques finitions, et le géant Pansard, armé de sa cuisse de gigot, sera prêt pour son inauguration. Une fierté pour la commune de Trélon, très attachée à sa tradition carnavalesque, qui remonte au 16e siècle. 

Depuis 1996, un géant participe au carnaval, du Mardi gras au dimanche de Laetare (c'est-à-dire 3 semaines avant Pâques). Son problème ? Il est bien trop lourd ! Avec ses 92 kilos, on devait le tirer sur un plateau à roulettes et il était très abîmé, explique Marc Goujard. La confrérie décide alors de le remplacer par un géant traditionnel du Nord, que l'on pourra porter. Il sera souriant, rubicond et bedonnant, un vrai Pansard !

  • 1/5
  • 2/5 - Pascal Harbonnier
  • 3/5 - Gaëlle Lopez et Dorian Demarcq
  • 4/5 - La confrérie de Saint Pansard avec Dorian Demarcq
  • 5/5

Une prouesse, née du talent des artisans locaux

Après des propositions de maquettes réalisées avec les enfants du centre de loisirs, trois mois de travail minutieux sont alors nécessaires pour lui donner vie.  À l'œuvre, l'habileté et la poésie de trois artisans locaux : Pascal Harbonnier, vannier, Dorian Demarcq, plasticien et Gaëlle Lopez, costumière. 

Pour cette dernière, avec sa collègue Laurie Ysmal de l'atelier Fil Ambule, c'était une première.  Je fais de la couture, de l'habillement mais là ce n'est pas pareil ! Faire un costume sur mesure pour un géant de 3,50 mètres c'est une expérience ! Heureusement, la jeune femme a pu compter sur l'aide de Nicole, 78 ans, pour lui transmettre son savoir. La costumière emblématique des géants du Nord, avec laquelle officiait Dorian Demarcq, a passé le relais.

De son côté, Dorian, créateur de géants depuis 1999, a façonné plus de 400 kilos d'argile pour sculpter le visage rubicond, le ventre bedonnant et les mains du Pansard, sur lesquels sont ensuite collées des bandes de papier.

Pour le corps, Pascal Harbonnier a réalisé une structure en osier, qui permettra d'abriter 2 porteurs l'un derrière l'autre. Il pèsera près de 40 kilos, un poids plume à côté de l'ancien. Pascal, qui travaille avec Dorian depuis 5 ans, est ému du résultat : ce n'est pas mon premier géant, mais là... C'est mon Avesnois ! 

La fabrication du géant, d'un coût total de 14 000 euros, a été financée à moitié par du mécénat et a reçu le soutien du ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des sports, et du Département du Nord.

Un peu d'histoire...

Fêté principalement par les verriers durant la révolution industrielle, Saint Pansard, dont le nom viendrait du latin pantex (les tripes, la panse), représente l'archétype du bon vivant guilleret. Ses origines ibériques remonteraient au 16e siècle à l'époque de Charles Quint. 
Lors du carnaval, Saint Pansard est un mannequin de paille. Promené dans les rues par les habitants regroupés en confrérie, ils vont le "berner", le faire rebondir sur la bâche, avant de le mener au bûcher. Le diable veille au cortège et à sa sécurité ! Une version de l'histoire affirme que le peuple se vengerait ainsi du Pansard gras et dodu qui se serait goinfré durant le Carême, alors que le peuple avait faim...
Si vous aussi vous souhaitez participer au spectacle, ne manquez pas la grande journée carnavalesque du 13 mars à Trélon, avec un rassemblement des géants processionnels du Nord et de Wallonie.

Crédits photo : Dominique Lampla

Pour aller plus loin