SPORT | TOUT LE DÉPARTEMENT
7 juillet 2022

Tour de France : que la fête fut belle !

De Dunkerque à Cassel, puis de Lille à Wallers-Arenberg, les Nordistes, et pas seulement, se sont pressés en nombre ces 5 et 6 juillet au bord de nos routes pour voir passer les coureurs du Tour de France. Ce fut une fête phénoménale sous un soleil largement estival.

Cassel, 5 juillet 2022. La place du village préféré des Français est noire de monde. Elle est baignée d'un soleil immaculé. Tous sont venus voir passer le Tour de France dont deux étapes passaient dans le Nord cette année.

Illustration
Le départ de la 5ème étape a été donné sur la digue de Malo, devant une foule considérable.

Un doyen dans la course

A tout seigneur, tout honneur : Milko à 100 ans. Il est le doyen de Cassel. Et pour rien au monde, il ne raterait le passage du Tour. Je le suis depuis tout petit, raconte cet homme originaire de Slovénie, confortablement assis au bord de la chaussée qui traverse la grand place de Cassel. Milko est sportif. Gym, athlétisme, tennis, il a pratiqué beaucoup de sports, et il fait tous les jours 20 min de marche et 10 min de vélo, explique à ses côtés, Mitzi, l'une de ses filles.

Alors aujourd'hui, Milko va suivre Pogacar et Roglic, bien sûr, mais aussi les Français ! C'est excitant de voir tout ce monde et d'attendre les coureurs !, s'exclame t-il. 

Pierre, venu spécialement de Perpignan

Le favori de Pierre, 58 ans, c'est Van Aert. Pierre est venu de Perpignan pour l'occasion ! Il a eu le nez creux. 

J'ai un peu de famille à Tourcoing, et je suis venu pour le Tour à Cassel pour bien profiter de ce moment, déclare ce fervent cycliste, adepte du rugby et de son cher club, l'Union sportive Arlequins Perpignan (USAP). 

Cassel est un point névralgique de la course, c'est un endroit magnifique, on s'y sent super bien. J'ai vu les géants de Cassel, comme on a chez nous aussi. C'était génial !

Pierre, supporter venu de Perpignan

Yvette et Didier eux sont venus en voisins. Casselois, ils ne manquent jamais une épreuve près de chez eux, le Tour, les 4 Jours de Dunkerque, ils sont là. On attend la caravane puis les coureurs depuis 1 h 30. Il y a du soleil, c'est génial, et il y a de superbes animations, constate Yvette.

Une fête sur et au bord de la route !

Sur le car podium du Département, animations, jeux concours et distributions de cadeaux ont en effet rythmé les deux étapes à Cassel et à Wallers, juste avant l'arrivée.

Alexis s'en souviendra. Le jeune Hazebrouckois a gagné le concours de vitesse à vélo organisé par le Département à Cassel. J'ai découvert ce concours ce matin en arrivant et mes amis m'ont dit de m'inscrire. J'ai gagné, mais maintenant, j'ai mal aux jambes ! Mais c'est à refaire !

  • 1/10 - A Cassel, les spectateurs sont arrivés tôt le matin pour ne rien raté du spectacle.
  • 2/10 - Les agriculteurs du nord se sont mobilisés. 
  • 3/10 - Belges et Gaulois partagent la même passion. 
  • 4/10 - Passage sur le secteur pavé rénové de Tilloy-lez-Marchiennes.
  • 5/10 - Le car podium du Département a proposé durant deux jours de nombreuses animations.
  • 6/10 - À Abscon, les géants Abaldaud et Rictrude sont de sortie pour encourager le peloton.
  • 7/10 - La ferveur monte au village départ de Lille. Le Département du Nord vous accueille sur son stand avec son plus beau sourire ! 
  • 8/10 - Autographe improvisé ce mardi 5 juillet à Dunkerque.
  • 9/10 - Nordistes et fiers de l'être ! 
  • 10/10 - Les équipes de voirie départementales sont à pied d'œuvre pour assurer le bon déroulé de la course. 

Président du Département du Nord, Christian Poiret n'a pas boudé son plaisir de se retrouver au cœur de Cassel.

Quand les Nordistes sont heureux, je le suis aussi !

Christian Poiret, président du Département du Nord
Illustration
Christian Poiret, président du Département du Nord avec Bernard Thévenet, 2 fois vainqueur du Tour.

On a souhaité ces deux étapes magnifiques et qui permettent de montrer le Nord de la meilleure des façons. Pour le Département, présent dans la caravane, c'est un énorme rayonnement, une superbe vitrine de la région, un événement diffusé par 70 télés pour 190 pays !, ajoute Christian Poiret. 

De plus, le Département a consacré cette année 1,5 million d'euros à la rénovation des routes départementales et des pavés pour le Tour de France et Paris-Roubaix. Notamment à Tilloy-lez-Marchiennes, l'un des secteurs pavés empruntés par les coureurs mercredi 6 juillet.. 

Illustration
Le peloton a franchi les pavés rénovés à Tilloy-lez-Marchiennes.

Posté au bord de ce secteur, Hubert vient de Bersée, près de Templeuve-en-Pévèle.

Cela fait des mois que l'on attend ce moment. C'est formidable, on entend parler toutes les langues ! Et puis, c'est une grande fierté de montrer au monde entier la beauté de nos paysages du Nord.

Hubert, habitant de Bersée

Et comme toujours, avant le passage des champions, personne ne veut rater celui de la caravane publicitaire où s'envolent toutes sortes de goodies que les spectateurs se disputent avec gourmandise.

Cette année, les deux véhicules du Département ne sont pas passés inaperçus dans le convoi !

D'ailleurs, si vous êtes de passage à Paris fin juillet, sachez qu'ils seront sur la dernière étape qui arrivera sur les Champs-Elysées dimanche 24 juillet.

Crédits photo : Philippe Houzé, Dominique Lampla

Pour aller plus loin