EMPLOI | TOUT LE DÉPARTEMENT
30 novembre 2020

Réussir Sans Attendre : une semaine gagnante pour l'emploi

Du 23 au 27 novembre, 8 000 allocataires du RSA ont avancé dans leur chemin vers l'emploi ou la formation, grâce à la mobilisation des équipes du Département, de Pôle emploi, de la Région Hauts-de-France, des partenaires de l'insertion et de l'État.

Avec les conséquences de la crise sanitaire, la mobilisation pour l'emploi n'a jamais été aussi cruciale. 

Le retour d'une semaine complète pour Réussir Sans Attendre, en dépit des contraintes liées au confinement, témoigne de l'engagement des équipes du Département et de Pôle emploi, en partenariat avec la Région Hauts-de-France.

En cinq jours, plus de 730 actions, en présentiel mais aussi en visioconférence ont permis à chacun d'avancer vers un emploi, une formation, ou de bénéficier d'un coup de pouce concret dans son parcours (mobilité, garde d'enfants...). Un rendez-vous préparé de longue date, de manière individualisée, avec chaque allocataire.

Candidats motivés, secteurs qui recrutent

Depuis janvier, 4 000 offres d’emploi sont disponibles dans le Nord, dans les secteurs du bâtiment, de la logistique, du ferroviaire, de l’automobile, et du service à la personne, rappellent les organisateurs de l'évènement. 

De nombreux job-dating ont permis de mettre en relation les structures de l'aide à domicile avec des candidats intéressés.

Ce métier est une vocation, j’ai toujours voulu travailler au service des autres. Obtenir un contrat de professionnalisation en tant qu'aide à domicile me permettra de m'épanouir.

Nicolas, allocataire du RSA

La semaine a également permis d'insister sur d'autres priorités, comme l'emploi transfrontalier, l'emploi des jeunes (avec l'apprentissage ou le service civique notamment) ou encore l'insertion par l'activité économique.

Passer la vidéo

Revenir avant la vidéo

Une édition réussie malgré le contexte sanitaire

Après trois jours, 3 300 allocataires du RSA avaient déjà répondu présent. Au total, quelque 150 opérations de recrutement ont été menées avec 300 entreprises partenaires.

Les allocataires ont été préparés en amont par leurs coachs, qui les ont formés grâce à des tutoriels simples, puis leur ont envoyé les liens utiles, explique Isabelle Desprez, responsable du Pôle Insertion Professionnelle des Flandres au Département du Nord.

Pour les candidats moins à l'aise avec le numérique, l’ensemble des MDIE et des agences Pôle emploi se sont mobilisées pour accueillir physiquement les candidats dans le plus strict respect des gestes barrières. 

L'entretien s'est bien passé. J'espère obtenir un contrat d'apprentissage d'un an, qui pourrait ensuite déboucher sur un CDI ! 

Mohamed, allocataire du RSA à Tourcoing

Une mobilisation exceptionnelle donc, à l’image de la première édition, en novembre 2019, qui avait permis de mobiliser près 10 000 allocataires en 24 heures ! Six personnes sur dix en étaient reparties avec une offre d’emploi, une proposition de formation, ou un coup de pouce pour favoriser leur retour à l’emploi.  

J’ai passé un entretien ce matin. J’ai ensuite reçu un appel pour me dire que j’étais embauchée. Tout est allé très vite, en trois jours à peine !

Magali, allocataire du RSA à Cambrai

Une semaine remarquable et remarquée

Cette semaine est précisément ce que nous cherchons à généraliser dans l’Hexagone.

Rodophe Dumoulin, Haut-commissaire à la lutte contre la pauvreté

Formidable accélérateur de retour à l’emploi, cette initiative suscite un intérêt croissant au niveau national. Le Département du Nord a été le premier à s’engager avec l’État dans le stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté, rappelle Rodophe Dumoulin, Haut-commissaire à la lutte contre la Pauvreté. 

De passage dans le Nord vendredi 27 novembre, une délégation ministérielle est d'ailleurs venu saluer les équipes et les candidats dans une agence Pôle emploi de Lille, à l'occasion d'un recrutement dédié aux métiers d'aide à la personne.

Un métier vocation, a souligné la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, Elisabeth Borne, à l’heure où la crise sanitaire rappelle le caractère indispensable de ces missions. 

Des résultats concrets

En attendant les chiffres complets de cette semaine, le partenariat mené avec Pôle emploi, et le coaching mis en œuvre tout au long de l'année dans les Maisons départementales insertion et emploi (MDIE) produisent déjà des résultats visibles.

Entre 2019 et 2020, d'après les Caisses d'allocation familiales, l'augmentation des dépenses liées au RSA est la plus faible de France dans notre département

Jean-René Lecerf, Président du Département du Nord

La hausse est de 4% dans le Nord, quand elle atteint 10% en moyenne en France et plus de 20% dans certains départements. Comparativement, la hausse du nombre d'allocataires (+2,5%) entre le premier semestre 2019 et le premier semestre 2020 est également la plus faible observée en France métropolitaine.

Récemment, un nouvel outil pour l'emploi a été lancé avec a plateforme nordemploi.fr qui permet de mettre en relation direct des allocataires et des recruteurs. Un atout de plus dans la galaxie de solutions mises en œuvre pour faciliter le retour à l'emploi.

Crédits photo : Département du Nord - Cédric Arnould

Pour aller plus loin