ENVIRONNEMENT, DÉCOUVRIR LE NORD | FLANDRE INTÉRIEURE
7 décembre 2019

Première récolte de houblon bio sur les pentes du Mont des Cats

En ouvrant ses Espaces Naturels, le Nord intensifie son soutien aux modes de culture durables, ainsi qu'à la préservation des productions qui font l'identité de notre territoire. Illustration à Godewaersvelde.

Production de fromage de chèvre, pâturage de vaches et houblon bio ! Grâce à ses Espaces naturels, le Nord soutient localement des initiatives agricoles qui s'inscrivent dans une démarche durable.

Nos espaces naturels doivent être utiles à tous points de vue

Patrick Valois, vice-président en charge de l'environnement et de la ruralité

" En l'occurrence, notre action permet à des porteurs de projet de concrétiser leur idée ", explique Patrick Valois.

Du houblon bio dans les Flandres

Après plusieurs années passées à se former et à mûrir son projet, Riquier Thévenin, est l'un de ces porteurs de projet. Originaire de Méteren, il cherchait des terres pour créer une houblonnière bio dans les Flandres.

" Grâce au bail signé avec le Département, j'ai pu faire pousser du houblon sur ce terrain, tout en maintenant le plus possible sa qualité naturelle ", explique le producteur.

Le Département lui met à disposition une parcelle d'un hectare à Godewaersvelde, au sein de l'Espace naturel du Mont des Cats dont il assure la gestion. 

Un bail rural et environnemental de 9 ans a été signé, permettant la valorisation d'une activité ancestrale du territoire dans le respect de l'environnement.

Il ne reste aujourd'hui qu'une petite dizaine de houblonniers dans le Nord, bien trop peu pour fournir toutes les brasseries locales ! Le houblon permet en effet de donner à la bière toute son amertume.

Les Hauts-de-France sont aujourd'hui la deuxième région productrice de houblon en France, derrière l'Alsace, avec environ 45 tonnes produites chaque année sur environ 30 hectares. 

Riquier Thévenin a donc de belles perspectives devant lui, et envisage à terme de cultiver 2 hectares de houblon bio.

Des Espaces naturels plus ouverts

Le Nord accompagne déjà d'autres initiatives agricoles locales au sein des Espaces naturels dont il assure la gestion (3 200 hectares au total)

Des vaches de race Rouge flamande pâturent en pleine nature sur les pentes du Mont-Noir, au sein du Parc départemental Marguerite-Yourcenar.

À Rieulay, le terril des Argales est arpenté quotidiennement par les chevrettes de Julien Graf, un éleveur dont le Département a accompagné l'installation.

" Les Espaces naturels du Nord offrent l'opportunité de faire se rencontrer des initiatives humaines, agricoles avec les objectifs de préservation de l'environnement du Département ", ajoute Jean-René Lecerf. 

Les élus départementaux ont voté le 1er juillet dernier une nouvelle délibération qui renforce cette ouverture des Espaces naturels du Nord. Objectif : en faire des lieux de rencontre alliant préservation de la biodiversité, accueil de tous les publics et développement des territoires  

Pour aller plus loin