EMPLOI | DOUAISIS
30 mars 2022

"Pour les personnes âgées, je suis plus qu'un agent de maintenance"

Depuis un an, Belkacem Markoum travaille à la résidence Pierre Wautriche à Sin-le-Noble, gérée par la Fondation Partage et Vie. Une fierté pour cet ancien allocataire du RSA, qui a trouvé un emploi en adéquation avec ses compétences et ses valeurs.

Le soleil est au rendez-vous ce lundi à Sin-le-Noble. Belkacem en profite pour inspecter les clôtures et le banc du jardin, auxquels il vient d'apporter un coup de frais. J'ai poncé et lasuré pour protéger le bois, c'est quand même plus beau ! 

Depuis un an, Belkacem travaille comme agent de maintenance à la résidence Pierre Wautriche, gérée par la Fondation Partage et Vie. Un emploi fait pour lui, qu'il a obtenu grâce à l'accompagnement de la plateforme emploi et insertion du Douaisis. 

Alors allocataire du RSA, Belkacem a beaucoup de difficultés à stabiliser sa situation professionnelle. Je pouvais trouver des boulots en interim dans le bâtiment, de courte durée et souvent très éloignés de chez moi. Comme je n'ai pas le permis c'était compliqué. Et à 60 ans, ça l'est encore plus ! explique-t-il. 

Chargée de mission à la plateforme insertion et emploi du Douaisis, Caroline Pluss reçoit son CV par le plan local d'insertion. Elle fait le lien avec l'Établissement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) de Sin-le-Noble, qui cherche un second agent de maintenance. Après deux mois d'essai, Belkacem intègre l'équipe et se forme avec son collègue Pascal. Aujourd'hui, il travaille 30 heures par semaine et il est ravi d'embellir le cadre de vie des résidents.

je fais les travaux de peinture dans les salles communes, les bureaux, le salon de coiffure. Je rénove les chambres, je répare les chasses d'eau si besoin... Je mets de la couleur dans la vie des personnes et j'en suis fier ! 

Belkacem Markoum, agent de maintenance à la résidence Pierre Wautriche

Ses interventions sont d'ailleurs très appréciées par les résidents, comme le raconte Monsieur Pamart : quand on l'appelle il vient tout de suite ! De ma fenêtre je le regardais mettre le banc en peinture. Et puis quand il passe on parle aussi de football et de sa famille. C'est agréable. 

Un partenariat pour les métiers du grand âge

Comme Belkacem, 197 allocataires du RSA ont été embauchés sur tout le territoire du département. Dans le Douaisis, le partenariat mis en place entre la plateforme insertion et emploi et les EHPAD a très bien fonctionné. Nous avons recruté 28 personnes en contrat PEC sur l'année. Nous travaillons en pleine confiance avec la plateforme qui nous propose des profils adaptés à nos besoins, explique Laurence Herbach, directrice de la résidence Pierre Wautriche. 

Des contrats aidés pour l'emploi dans les EHPAD

En 2021, le Département du Nord et Pôle Emploi ont développé un plan de recrutement pour les métiers du grand âge. Les EHPAD souhaitant embaucher des personnes éloignées de l'emploi en recourant à des contrats Parcours Emploi Compétences (PEC) ont été accompagnés financièrement avec une prise en charge pouvant aller jusqu'à 100 % (40 % par le Département et 60 % par l'État) pour 35 heures par semaine maximum.

L'histoire ne s'arrête pas là. Avec l'appui de la plateforme et l'agence Pôle emploi de Sin-le-Noble, le contrat PEC de Belkacem a pu être prolongé jusqu'à sa retraite dans quatre ans, grâce au dispositif de continuité de parcours pour les personnes de plus de 58 ans. La structure continue ainsi de recevoir un accompagnement financier de l'État et Belkacem pourra partir en retraite avec tous ses trimestres. Je me sens en sécurité. Je fais un travail qui me plait, en autonomie et à mon rythme, à dix minutes à pied de chez moi et je m'entends bien avec mes collègues. Que demander de plus ? 

Crédits photo : Cédric Arnould

Pour aller plus loin