CULTURE | CAMBRÉSIS
4 novembre 2022

Le musée départemental Matisse, c'est toute une histoire !

Au Cateau-Cambrésis, le musée départemental Henri-Matisse fête un quadruple anniversaire, 70 ans après sa création. Retour sur une véritable saga.

Derrière une auguste porte néo-classique, s'élève un bâtiment aussi imposant qu'harmonieux, le palais Fénelon. Surmonté d'un fronton majestueux et flanqué de deux ailes aux façades parées d'une alternance de briques et de pierres calcaires, ce lieu remarquable était l'ancienne demeure des évêques de Cambrai, construit au début du 18e siècle. Il accueille depuis 40 ans, le musée Matisse.

illustration 
Derrière cette porte, le seul musée que Matisse ait créé de son vivant.

Le seul musée créé par Matisse de son vivant

Celui-ci a été voulu par le maître de la couleur pour sa ville natale. En effet, sollicité par une délégation d'habitants, l'artiste accepte en 1952 de léguer quelque 82 œuvres, peintures, dessins, sculptures, gravures, à la ville, constituant ainsi le premier fonds du seul musée qu'il ait créé de son vivant.

Faute de bâtiment disponible, cette collection est d'abord présentée à l'hôtel de ville du Cateau-Cambrésis. Le 8 novembre 1952, lors de l'inauguration du musée qui lui est consacré, Matisse s'adresse aux Catésiens en ces termes : 

J'ai compris que tout le labeur acharné de ma vie était pour la grande famille humaine, à laquelle devait être révélée un peu de la fraîche beauté du monde par mon intermédiaire. 

Henri Matisse

Acheté par la municipalité en 1872, le palais Fénelon se mue en musée Matisse en 1982, il y a 40 ans, après avoir longtemps été une école de garçons. Sur 900 m2, les œuvres de Matisse côtoient celles d'Auguste Herbin et de Geneviève Claisse, tous deux natifs de Quiévy. 

illustration 
Le vitrail d'Herbin veille sur l'aile droite du musée.

Un nouveau souffle

En janvier 1992, dix ans plus tard, ce qui était encore le Conseil général du Nord devient propriétaire du Palais Fénélon. Objectif : lui donner une nouvelle vie, l'agrandir, et en faire un fleuron du Cambrésis.

Le chantier est confié à deux architectes nancéens, Emmanuel et Laurent Beaudouin. Ceux-ci décident de renforcer espaces et luminosité du bâtiment par l'édification d'une toute nouvelle aile contemporaine.

Pour les besoins du chantier, le musée ferme ses portes au public en septembre 1999, mais des activités "hors les murs" (ateliers d'écriture, conférences et rencontres dans les cafés de la ville) se poursuivent néanmoins. 

Le nouveau musée départemental Henri-Matisse ouvre ses portes le 8 novembre 2002, il y a 20 ans. 

Cette complète rénovation a représenté un investissement de 13,45 millions d'euros, dont 11,5 millions pour les travaux proprement dits, financés à hauteur d'un plus de 5 millions d'euros par le Département.

Parallèlement, le musée a poursuivi une active politique d'acquisitions d'œuvres menée depuis la départementalisation et bénéficie de donations de la famille Matisse et de l'éditeur Tériade. Dès lors, il devient un moteur essentiel du développement du Cateau-Cambrésis et du territoire tout entier, tant au niveau culturel qu'économique. 

Le marché couvert du Cateau, bientôt salle d'exposition

70 ans après sa création par Henri Matisse, 40 ans après son installation dans le Palais Fénelon, 30 ans après sa départementalisation et 20 ans après sa modernisation, l'histoire du musée Matisse se poursuit.

Des travaux d'agrandissement sont sur le point de commencer avec la réfection de l'ancien marché couvert qui jouxte le plais Fénelon. Il fera partie intégrante du musée et pourra accueillir des œuvres de grande dimension. Les travaux devraient s'achever fin 2024.

Illustration
L'ancien marché couvert du Cateau-Cambrésis accueillera à partir de 2024 des collections du musée Matisse.

Qui es-tu Matisse ?

De Bohain dans l'Aisne (où son père était grainetier) à Nice, Henri Matisse a marqué de façon indélébile l'histoire de la peinture. Maître de la lumière et chantre des couleurs, Henri Matisse, né le 31 décembre 1869 au Cateau-Cambrésis, a été dès 1905 le chef de file du fauvisme, bouleversant son époque par son audace et ses recherches avec l'utilisation de couleurs pures en aplat. Après 1918, grand voyageur amoureux des couleurs ensoleillées et de l'art oriental, il s'est consacré jusqu'à sa mort en 1954 aux expérimentations les plus hardies, des papiers gouachés découpés à la réalisation de son chef-d'œuvre, la création de la chapelle du Rosaire à Vence, dans les Alpes-Maritimes.

Programmation musée Matisse octobre à décembre 2022 (PDF - 1.85 Mo)

Plus d’infos sur https://museematisse.fr/agenda

Crédits photo : Philippe Houzé, Dominique Lampla, Cédric Arnould

Pour aller plus loin