AMÉNAGEMENT CADRE DE VIE, CULTURE | MÉTROPOLE
9 mars 2022

Le musée d’histoire naturelle de Lille se réinvente

Lieu de culture, de science et de curiosité, le musée d’histoire naturelle de Lille séduit petits et grands depuis 1822. Aujourd’hui, cet endroit incontournable se transforme et s’agrandit, avec le soutien du Département, pour accueillir toujours mieux ses visiteurs.

Niché en plein cœur de Lille, à deux pas des grilles rouges du parc Jean-Baptiste Lebas, le Musée d’histoire naturelle accueille depuis 200 ans un public de plus en plus nombreux.

Au quotidien, familles, scolaires et curieux en tout genre se pressent dans cette institution pour y découvrir les quelque 450 000 objets organisés autour de quatre remarquables collections : géologie, zoologie, sciences et techniques et ethnologie. 

Avec plus de 120 000 visiteurs par an, les locaux, qui accueillaient au 19e siècle la Faculté des Sciences de Lille, méritaient bien une nouvelle jeunesse. D’autant plus que les salles actuelles permettent de présenter au public seulement 5% des objets conservés. 

Les travaux de réhabilitation sont envisagés dans une certaine continuité. Les fenêtres qui viennent d'être changées ont gardé les mêmes formes et coloris mais disposent désormais d'un quadruple vitrage et d'un traitement anti UV. Et améliorent le confort de la visite tout en préservant les collections.

Judith Pargamin, directrice du musée.

Le musée vient donc d’entamer sa mue avec un projet de restructuration des espaces existants. Au programme également, une extension dans toute la partie de l’aile sud du bâtiment, auparavant occupée par la Maison régionale de l’environnement et des solidarités. 

Une nouvelle étape pour le plus grand musée de ce type entre Paris et Bruxelles

Cette métamorphose a trois objectifs majeurs :

  • proposer un nouvel accueil pour le public. En passant de 100 à 400 m2, cette zone se compose d’un hall, d’une boutique, d’un café et d’un espace d’accueil pour les groupes 
  • développer de nouveaux espaces dédiés à la présentation des collections, avec notamment la création d’une aile "laboratoire" permettant de découvrir les nouvelles pièces des collections. La galerie historique pourra quant à elle accueillir plus de contenus 
  • optimiser les réserves - dont certaines seront visibles par le public -, les bureaux et les ateliers.

Avec cette extension, le musée gagnera 700 m2 pour ses expositions. Et autant d’aisance pour accueillir les publics scolaires, qui représentent 1000 groupes accueillis chaque année. Conférences, rencontres, concerts et autres événements pourront également être organisés avec plus de confort : Nous allons inviter de nouveaux partenaires et offrir au public des visites plus immersives, plus participatives, confirme la directrice.

Ce projet, qui profitera avant tout aux publics, qu’ils soient férus d’histoire naturelle ou non, est soutenu par le Département, à hauteur d’un million d’euros. Une aide financière qui vient appuyer encore la synergie entre le musée et les équipements départementaux, que ce soit le Forum des sciences ou le Forum antique de Bavay

Le financement départemental nous accompagne dans cette métamorphose qui nous permettra d'accueillir le public dans des salles plus grandes, mais aussi dans de nouveaux espaces de rencontre. Le musée va prendre la place qu'il mérite, qui plus est au sein d'un quartier en pleine évolution, à l'heure où nous prenons tous conscience de notre rapport avec la nature.

Judith Pargamin, directrice du musée.

La première phase de cette ambitieuse transformation s'est achevée en mai dernier. Celle-ci visait l’amélioration de l’accueil du public et le confort de visite. Le musée dispose désormais d'un nouvel accueil au 23 rue Gosselet. Quant à l'ancienne entrée, elle est est devenue coin des curiosités, et offre un avant-goût du futur musée, qui sera achevé fin 2025 à l'issue d'une deuxième phase de travaux.

Planifiez votre visite

Le musée est ouvert le lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 9h30 à 17h, le samedi et dimanche de 10h à 18h (fermeture le mardi).

Tarifs : 5 euros, 3,50 euros (en période d’exposition) ; 3,80 euros, 2,60 euros (hors exposition). Gratuit pour les moins de 12 ans, les abonnés la C’ART et chaque premier dimanche du mois.

Bon à savoir : vous pouvez réserver votre billet en ligne.

Crédits photo : Département du Nord - Dominique Lampla

Pour aller plus loin